Steel face Weird

Les Humains ou Les Entités. La Technologie contre la Nature. Qui régnera sur un monde près à entrer en guerre pour sauver son idéal de vie.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le sexe et le sang (+ 18ans)

Aller en bas 
AuteurMessage
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Sam 8 Nov - 23:49

Nous somme une nuit de fin d'été, dans la douce chaleur, je sors de mon sommeil, après une si longue absence !
Le cimetière où je m'étais refugié était sobre et froid,j'eus du mal a sortir de mon caveau .Et après un long moment , je remis mes idées en place la faim se fit sentir, je desidai d'explorer cette nouvelle ville que j'avais quitté durant des siècle. Arrivé à l'entré du cimetière je fut éblouie.
Les rues étaient si éclatante que l'on se serrait cru en plein jour... Les immeubles étais de verre et de cristal le sol était pavé de pierre blanche et lisse ...Je n'arrivais pas à comprendre où je me trouvais la faim été si intense que j'avais du mal a rester concentré sur se que je voyais.
il n'y avait personne aux alentours mis à part de grande charrette sans chevaux pour les tirer, je crus d'abord que la sorcellerie étais de retour... Je m’apprêtais à traverser la rue quand une de ces charrette s’arrêta en faisant un bruit de fou! Avec un réflexe propre a mon espèce je m’écarta de la route et la charrette s'écrasa contre une petite cabane en verre ( On m’expliqua par la suite que c'était un arrêt de bus) le chauffeur sorti de sa voiture pour venir à ma rencontre et là, pris d'une soif insatiable je voulut lui sauter au cou. Mais manque de bol l'humain a qui je voulais sucé la sève de vie n'en était pas un jus noir comme la nuit vins remplir ma gorge.
A ce moment là de grande sonneries se retentirent et, pris de panique je le concède, je fuit. Arriver au bout de la rue je tourna dans une nouvelle ruelle et rentra dans le premier bâtiment que je rencontrais. Là une vendeuse viens à ma rencontre et me dit: "monsieur on peut vous renseigner sur des article de cuisine? ".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika shikuteki

avatar

Messages : 9
Réputation : 3
Localisation : A coté de mon constructeur Koji Amai Koi

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Dim 9 Nov - 12:46

C'est la fin de la journée, trois mois étaient passés, depuis la dernière mission du duo qui avait eu lieu en Chine. L'Humanoïde était assise près du bureau de son Maître, dans le laboratoire au sous-sol de leur maison. La jeune avait dû se recharger en énergie. Mika cligna des yeux, pour reprendre ses esprits, elle retire sa prise du secteur puis le fil se range dans le corps de l'Humanoïde, la jeune femme tire sur son T-shirt pour cacher la fente au creux de ses reins.

Keito avec un grand sourire : " Mika-Chan ne te rhabille pas, je t'ai sorti de nouveaux vêtements pour notre nouvelle mission."
La jeune femme croise le regard lubrique de son Maître, ce dernier lui indique du menton la plaque tournant au milieu de la pièce. Mika se place au centre, afin de recevoir sa nouvelle tenue. Des bras mécaniques et des faisceaux de lumière se mettent à tournoyer autour de l'humanoïde. En quelques minutes, la jeune femme se retrouve vêtue d'un ensemble noir en latex : une combinaison short à manche courte et moulante, des gants montant jusqu'au-dessous des aisselles, des jambières montantes jusqu'à la moitié de la cuisse, qui s'adapter parfaitement sur ces rangers, laissant sortir les lames de couteau qui était cacher dans ces chaussures. Elle avait également des ceintures noir et rouge, un casque avec un micro intégré posé sur sa tête et une nouvelle montre. Mika observe le tout, puis fronce les sourcils, un peu déçus, la jeune femme préférait son ancienne tenue.

Keito sourit : « C'est une combinaison spéciale : elle est très élastique et elle résiste à presque tous !!! Je l'ai faite moi-même. »

Keito vérifie la tenue, car il avait tous prévus une petite fermeture dans le dos pour que Mika puisse se recharger tranquillement sans se dévêtir, puis le jeune homme passe son pouce sur la tenue en latex, juste à la naissance de la fesse gauche de Mika. Afin de voir si le tissu de ce vêtement ne bloquer pas l'accéder au capteur qui indiquer le niveau n'énergie de la jeune. Le capteur se met à clignoter en vert, tout étaient parfait, le Maître était très fier de lui.

Mika surprise : « C'est quoi toutes ces merdes !!! On va faire un saut en parachute ? »
Le Maître met une petite tape sur la tête de son Humanoïde.

Keito : « Non !!! Idiote !!! »
Le Maître va dans la pièce d'arme. Puis il sort juste sa tête et dis d'une voix enjoué :

Keito : « Tu es prête ? J'ai de nouveaux jouets pour toi !!! »
Mika toute excitait se met à sauter dans la pièce, elle aimait recevoir de nouvelles armes.

Mika : « Oui, oui !!!! C'est quoi ??? Une Sulfateuse plus grosse !!! Donne-la-moi !!! »

Keito : « Heuuu ! Non, pas de sulfateuse. »
Le Maître sort de la pièce avec un Katana entièrement noir, une paire de Saï et une douzaine de Shurikens.

Mika choquait : « Heuu, je crois que tu t'es trompé, car ce n'est pas le style d'armes que je me sers.... »

Keito : « Laisse-moi placer tes armes et tes accessoires. Arrêtes de te tortiller !!! Que je puisse voir si la tenue et le reste te sont adaptés.»
Le Maître fixe le Katana dans le dos de l'Humaoïde, la paire de Saï sur les cuisses de la jeune femme et range les Shuriken dans une pochette qu'il accroche à la taille de Mika.

Keito : « Bon, tu es prête ! Tu es trop belle Mika-Chan !!! »
Le Maître se place devant son ordinateur.
Keito : « Maintenant sers-toi de ton équipement. Que je puisse voir si j'ai bien fait tes mises à jour. Enfin ne détruit pas le laboratoire s'il te plaît. »
Un doute s'empare du Maître, Mika avait l'habitude de tous détruire sur son passage. L'Humanoïde manie ces nouvelles armes, les gestes de la jeune femme étaient fluides et silencieux. Le Maître applaudit, Mika s'arrête, mais fait la moue.

Keito avec un grand sourire : « C'est parfait !!! »
Le Maître s'approche de la jeune femme, en cachant quelque chose derrière son dos. Keito tapote amicalement la tête de son Humanoïde.

Keito sourit : « Tu fais la tête, car tu n'aimes pas tes nouvelles armes ? »

Mika : « Non ! Ce n'est pas ça, je ne comprends pas ! Ces armes ne font pas de bruits, je préfère quand je fais un raffut du tonnerre pour me battre. »

Keito : « Je sais, mais pour notre prochaine mission, nous devons chercher des informations sur des mouvements suspects d'entités. On doit être discret, se fondre dans la masse, sinon on pourrait y rester tous les deux !!! »
Le corps de Mika se met à trembler, le fait de savoir qu'elle pouvait faire tuer son Maître la rendait très triste.

Mika baisse la tête : « Je te protégerais toujours, Maître, alors je ferais comme tu dis !!! »

Keito avec une voix pleine de tendresse : « Tu es une bonne fille Mika-Chan. Alors, je vais te féliciter. »
Le Maître sort les deux flingues de l'humanoïde avec leurs étuis de derrière son dos et les met à la taille de la jeune femme.

Keito avec un grand sourire : « Je savais que tu ne serais pas contente sans tes flingues. Mais on doit être discrets alors tu dois t'en servir avec précaution !!!! »

Mika était folle de joie et sautait partout.

Mika : « Je te promets Keito. »
Puis le regard de la jeune femme fut attiré par des inscriptions sur le Katana, qu'elle avait jeté négligemment sur un des bureaux de Keito. Sur un côté, il avait inscrit : « 美佳 » (Mika) et de l'autre côté : « Je tue pour la survie des humains et pour CYBERIA !!! »

Mika : « Merci pour l'inscription, mais tu as eu tout ça, où ? Je suis toujours avec toi comment tu as fait ? J'ai rien capté !!! »

Koji : « C'était compliqué, mais j'ai fait ça à chaque fois que tu te rechargeais. J'ai eu le tissu grâce à mon parrain, Gary, qui fait de nouveaux essais pour des amures d'inquisiteurs et je l'ai transformé ici même. Pour les armes, elle appartenait de mon arrière-grand-père, Gary les avaient mise dans sa cave. Je les ai juste affûtés et mis l'inscription. Le plus dur a était ta tenue, j'ai dû me reprendre à plusieurs reprises pour que le tissu soit super élastique et qu'il résiste à presque tout.»

Mika : « Wahou, je suis flattée que t'ai fait tout ça pour moi !!! »

Keito : « Alors, tu vas pouvoir me remercier comme il se doit !!! »
Le Maître commence à se déshabiller et le sourire de Mika disparut. Pour faire passer les envies salaces de son Maître, Mika s'approche de lui doucement avec un doux sourire sur les lèvres et lui met un coup de genou dans les couilles. Keito se plie en quatre de douleur.

Keito : « Aieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee....... »

Mika avec une voix douce et un sourire malicieux : « Je suis désolée, Maître, je suis si maladroite. Quel dommage !!! Pour une fois que j'étais d'accord, mais tu vas avoir mal aux couilles pendant plusieurs jours. »
La jeune femme s'éloigne de Keito en explosant de rire, elle sort du laboratoire.

Mika : « J'ai vu que tu m'as implanté la carte de la France. Je suppose qu'on va là-bas, je vais préparer nos affaires!!! »
Keito se roule au sol de douleurs.

Keito : « Aieee... J'ai déjà tout.... Préparer... »
Le Maître se relève péniblement, se tenant toujours l'entre-jambe, il se met à suivre l'humanoïde en direction de la cuisine.

Mika pense : [ Je l'ai échappé belle !!! Le remercier avec mon corps...BEUK!!! ]
L'Humanoïde trouve les deux sacs à dos que Keito avait préparé, ils étaient posé contre la porte d'entrée, puis elle se retourne vers son Maître.

Mika : « On peut y aller ??? Ou tu as besoin de temps à cause de ma maladresse. »

Keito avec une grimace de douleur : « On...On peut... Y aller... Mais ne me refait jamais ça. »

Mika avec une moue de petite fille : « Maître, j'ai vraiment pas fait exprès !!! »

Le duo de fou dingue se rendent dans les bureaux du C.S.A.S ( Clan Spécial des Armées de Sapporo), afin de récupérer leur ordre de mission. Mika prend la tablette des mains de Keito et se met à pouffer en lissant l'ordre de mission, puis chuchote à son Maître.

Mika : « Comme d'habitude, je m'occupe de la mission et je te surveille. Maître, toi, tu y vas seulement pour draguer les Françaises. »

Keito regarde froidement son humanoïde, puis il entre tous les deux dans un des transporteurs, puis se retrouvèrent en quelques secondes, dans un bureau de l'armée Française à Paris. Des Assassins et des Ingénieurs attendaient notre duo. Mika fit les présentations dans un français parfait et aborda avec le groupe d'hommes la stratégie à adopter pour cette mission.

Puis Mika et Keito, prennent un nouveau transporteur qui les amènent devant un bar du centre de Paris. Il semblait qu'une des serveuses avait des contacts avec des entités, le duo devait être discret et ne pas faire fuir la jeune femme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
" L'amitié n'est pas un lien du sang, mais un lien du CŒUR! "




Spoiler:
 


Mika en Action:
 


Dernière édition par Mika shikuteki le Sam 25 Avr - 19:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
walkman

avatar

Messages : 9
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Dim 9 Nov - 14:48

Incursio=> fuis walkman il faut que tu parte .

Walkman=> pas vouloir partir.

Incursio=> tu n'est plus en sécurité ici il faut que tu rejoigne Neutraria le plus vite possible .

Walkman=> non

Incursio prend Walkman dans c'est bras puis il le pousse dans la cave pour qu'il s'enfuis de leur maison par les sous sol incursio referme la derrière walkman .

au même moment des homme entre dans la pièce ou est Incursio .
incursio essai de se défendre autant qu'il peux mes en vain ses adversaire étais trop fort .
Il le plaque et commence a lui posés des question .

Un inquisiteur prend la parole => ou est le gamin

Incursio ne répond pas

l'inquisiteur dégaine sa hache et coupe une main a Incursio .
Incursio se mi a poussai un crie .

Inquisiteur=> je repose ma question ou est le jeune mage

Incursio=> plutôt mourir

Inquisiteur=> comme tu le souhaite.

l'inquisiteur soulève sa hache pour tranché sec le coups de l’ingénieur .

Walkaman qui étais juste en dessous leur pied avais entendu toute la scène mes surtout il entais plus le battement de cœurs de incursio qui c'étais arrêté .

la musique qu'écouté tout le temps walkman deviens sombre voir ténébreuse .
Il tape a la porte .

L’inquisiteur => d'ou viens se bruit ?

Un de homme qui l'accompagné lui montre un trappe au sole . l’inquisiteur donne l'ordre de l’ouvrir
quand l'homme ouvre la trappe il fut surpris de voir walkman avec un grand sourire .

l'inquisiteur se met a rire=> Incursio ton sacrifice fut inutile le gamin se livre a nous tout seul

Walkman regarde la tête d'incursio qui avais roulé sur le planché .

Un des hommes=> il fais flippé se gamins il regarde cet tête avec un sourire d'enfant il est attardé ou quoi ?

Walkman regarde les homme qu'il entoure en tout il y en avais 7 => pourquoi

mes avant même que quelqu'un puisse répondre les sang sur le planché transforme en petite dague qui se me a lévité autour de walkman on aurait dit qu'elle danser autour de lui .

L'inquisiteur=> magnifique tout juste magnifique

mes tout a coups les dague se mit a transpercer le corps des hommes qui entourais walkman elle les transpercer de par en par sauf l'inquisiteur qui c'étais protéger avec un gadget qui lui conféré équivalant d'un bouclier magique .

les dagues entourais l'inquisiteur pour l'attaqué mes elle n'arriver pas a transpercer le bouclier de l'inquisiteur .

Walkman qui contrôlais plus du tout sais émotion laissa la tristesse l'envahir du coups la musique avais encore changer se fut une musique triste .
Les dague tombèrent au sole pour redevenir de simple goutte de sang .

walkman s'enfuis aussi tôt. l'inquisiteur voulu le poursuivre mes tenir aussi longtemps cet barrière l'avais épuisé il n'avais plus la force de suivre le jeune homme .

une fois dehors le beau ciel ensoleillé de Barcelone se fais laisse place a nuage et a la pluie c'est comme le ciel pleurai pour Walkman .

Le jeune homme se dirige vers le spatio port ou un nouveau moyen de voyagé super vite des vaisseau qui vole super vite .

Walkman achète une place pour neutraria et se dirige vers son vaisseau quand tout a coups il entend un musique il courre vers elle et la il voie un homme qui joue de la trompette .

Walkman=> musique musique .

L'homme a la trompette s’arrête de jouer => tu aime la musique?

Walkman=> oui

l'homme regarde le jeune homme et il voie qu'il a une guitare dans son dos => tu sais jouer de la musique ? tu veux jouer avec moi ?

Walkman=> oui walkman vouloirs jouer .

walkman prend sa guitare il jouet quelque note puis il se met a chanté

l'homme l’arrête => woooooo tu sais chanté aussi .

puis une jeune fille se rapproche d'eux => alors paul tu nous a trouvais un nouveau membre pour le groupe .


paul=> peut êtres Rebecca

Rebbeca=> voyons voir se qu'il a dans le ventres .


la jeune fille pose un poste sur le sole puis elle lance un musique puis elle demande a walkman si il peux jouer et chanté sur cet musique .

Walkman écoute les première note puis il se lance .

https://www.youtube.com/watch?v=rHxZxL_WSdA

Rebecca surprise=> woooooo je le veux avec nous .

Walkman=> désolé pas pouvoir venir avec vous

Rebecca=> pourquoi tu viens a paris toi aussi on pourrais jouer ensemble la bas ?

Walkman=> moi pas allé paris

Rebecca=> ben tu fous quoi dans se vaisseau

Walkman regarde autour de lui et la il se rend compte qu'il a tellement étais absorber par la musique qu'il est monté dans le vaisseau en direction de paris et qu'il a décollé .



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: le sexe et le sang   Dim 9 Nov - 22:44

Coloxios: la femme me parlait de ses ustensile de cuisine je ne comprenais rien de ce quelle me disait :

vendeuse :" alors ici ont a les poêles et les casseroles , plus loin on a les les appareil électronique  et encore plus loin tout les gros appareille .... après quoi la femme se plante devant moi et me demande ce que je cherchais . le teins blafard et l'aire un peu déconcerté je lui demandai d'une voie presque tremblante:
"Où sommes-nous... et... en quelle année ?...Où se trouve mon... mon domaine?..."
 J'avais tellement de question en tête et si peu de temps pour tout comprendre... et scette  faim qui me tiraillais le ventre...
La vendeuse me regardait fixement l'aire incrédule et comprit tout de suite que j'étais une entité elle fit un pas en arrière et s’apprêtait à hurler mais je ne lui laissa aucune chance d’émettre le moindre son. Le me jetai à sa gorge encore chaude et y planta mais crocs d'un blanc immaculé après quoi je commençai à lui aspirer sa source de vie ....
Après quelques minutes de repas, une autre vendeuse arriva dans le raillons ou je me trouvais et n'eu pas le temps de réagir, Elle laissa échapper un cri dont même les enfers serraient jaloux. Mes yeux croisèrent ceux de la vendeuse et, dans un râle de plaisir mon dissimulé je laissa tomber ma proie vide et sans vie .

la vendeuse hurla et tenta de courir,Je dû l'attraper par les cheveux et la plaquer avec une violence telle que je crus entendre un craquement. Un plaisir certain monte en moi j'eu envie de jouer avec ma nouvelle proie ... (qui était habillé d'une robe en dentelle et d'un petit maillot moulant qui lui faisait ressortir ses sein ferme et dur) ma langue vint lécher sa chaire rose et tendre, Mes doigts s'attardèrent sur sa nuque elle haleta de souffrance mais je percevais une certaine excitation dans ses yeux...
Je scrutais ses émotions quand mes doigts descendirent vers son entre-jambe déjà humide et chaud d'excitation. Ma bouche vint déposer un baisé langoureux sur le lobe droit. La langue sorti, je commençai à lécher le bout de son mamelon déjà dur d'excitation je le fit rouler entre ma langue et mes dents dans un mélange de plaisir et de douleur.
la vendeuse n'en pouvais plus. Le souffle court, l'excitation était à son comble... De mes doigts sur son qui lui extirpèrent des râles de plaisir...
Je la regardais et me délectais de ce plaisir de la chaire et dans une pulsion de plaisir je lui plantai mais crocs déjà imbibé de sang dans le mamelon, les gémissements qui s'en suivirent lui firent l'effet d une bombe et son exaltation était à son comble, le sang coulait le long de son sein et venait se perdre sous ses vêtement le temps semblait se figer et après un long moment je relevai le visage et la regarda droit dans les yeux, elle avait atteint un orgasme qu'elle n'avait jamais atteint. je la mise à genou et sorti mon membre déjà dur et le lui tendit, elle le pris dans sa bouche et commença des allés et venus d'une délicatesse exemplaire , après quoi dans un mouvement rapide je la retournai et la plaqua contre le rayon et lui remonta sa jupe et sans même perdre de temps, lui déchirai le string et planta ma tige rigide et dur dans ce vagin chaud et humide. Ma main sur la bouche de la vendeuse je fit des allés et venus avec vigueur et ses gémissement devenaient de plus en plus fort mes crocs vinrent se planter une nouvelle fois dans sa chaire tendre, le sang m’enivrait de plaisir... Un grognement de plaisir vin envahir ma gorge gavée de sang et dans un râle presque irréel je gicla sans me soucier que jetais encore en elle.
je la fit tomber a genoux elle était encore tremblante d'excitation ses yeux envoyaient des eclairs de satisfaction je rangeai mon engin et m’apprêtais à lui tordre le cou quand elle me dit:

la vendeuse : je veux être comme vous je suis la pour vous servir maitre  

caloxios : comment tu n'es qu'une chienne parmi tant d'autre,  que peut tu m'apporter ???

la vendeuse
: un refuge et du sang de plus vous me semblez bien loin de chez vous mon maitre ...

je ne lui laissa pas le temps de finir sa phrase que ma mains la claqua avec force la joue rouge elle ne baissa pas les yeux les larme lui coulaient le long des joues elle me supplia à nouveaux de la faire mienne.
j'hésitai un moment puis lui répondais: "C'est entendu mais tu ne serra pas un vampire mais une simple goule qui se nourrirais de mes restes et qui serras la pour assouvir mais moindre envies même les plus vils. Elle acquiesça, je releva ma manche et fit une entaille, le sang perla je luit tendit mon bras pour quelle vienne s'en abreuver. Elle se tordit de douleur ( j aime la douleur ) je la regarda renaître( elle devais mourir pour me servir ). Dans un mouvement presque irréel je la pris sous mon bras ses yeux était noir, sa peau était couleur blâme et blafard, ses joues qui quelque que minute plus tôt étaient gorgé de sang et de vie était devenues terne. Elle était enfin à mon service. La nuit était déjà bien avancé et l'on entendait encore les alarmes dans la ville.
Elle me dit d'un ton plein de soumission: "maitre il faut partir vous n'étes pas en sécurité ici... venez, venez maître"
Dans un brouillard irréel,  je disparu de se sordide magasin avec ma goule a mes pieds... Pour me retrouver dans ce cimetière qui m'avais vue revenir au grand jour. La goule me prépara ma couche avec ferveur et me dit quelle me dirais tout sur ce nouveau monde et que mon repas serrait prêt la nuit suivante... Je m'endormi dans un long sommeil sans rêve en repensant à ma future vangence que j'aurais sur ce monde .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika shikuteki

avatar

Messages : 9
Réputation : 3
Localisation : A coté de mon constructeur Koji Amai Koi

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mar 11 Nov - 1:57

Mika et Keito étaient dans le bar depuis plusieurs heures. L'Humanoïde avait déjà bu quatre vodkas glace, car l'alcool ne lui fessait rien, le Maître était en train de boire un jus de fruit, car lui ne supportait pas du tout l'alcool, il devenait encore plus pervers. Mika observait toutes les personnes présentes dans le bar.

Mika : " Je ne pense pas que la serveuse viendra aujourd'hui. Nous devrions rentrer pour ce soir ?"

Keito ne l'écouter pas, il ne cessait pas de regarder, une jolie jeune femme blonde, avec de grands yeux marron et des énormes seins.

Mika : " Maître, tu m'écoutes."

Keito ignore l'Humanoïde, puis se lève et avance vers la jeune femme, assise à la table d'à côté. Mika réagis vite et ce place entre Keito et la jeune femme.

Mika murmure d'une voix sèche : " Arrête tes conneries, Maître. Tu n'as pas vu l'homme qui était avec elle, c'est surement son mari, ils portent les mêmes alliances. "

L'humanoïde tire Keito vers le barman, afin de payer leurs consommations, le duo sort du bar, les lumières de la rue les éblouissent.

Keito : " Mika-Chan, tu es jalouse ? Pourquoi tu m'as empêché d'avoir une nuit torride avec cette fille."

Mika : " Ouais, c'est ça... Je t'ai surtout empêché de te faire botter le cul par le mari."

L'attention de l'Humanoïde fut attirait par une personne qui balayait le trottoir un peu plus loin. Mika s'approche de l'homme.

Mika : " Monsieur, je suis Mika, un agent. Je peux savoir ce que vous faites ?"

L'Humanoïde avait présentait la paume de sa main gauche, qui présentait sa carte d'agent Humanoïde travaillant pour le gouvernement. L'homme présente aussi sa paume, seul les humanoïdes avait leur carte les représentant dans la paume. Mika put voir que c'était un humanoïde d'entretien, ils entretenaient la ville et effectuaient les réparations des équipements technologiques.

L'homme : " Je suis Astro 145. Que puis-je faire pour vous ?"

Mika montre du doigt le tas de débris au pied d'Astro 145 : " Ce sont des débris de voiture ? "

Astro 145 : " Oui."

Mika : " Il y a eu un accident ?"

Astro 145 : " Je ne sais pas. Mon constructeur a vu les éclats de verre, alors qu'il se rendait à ce restaurant."
L'homme indique le restaurant de l'autre côté de la rue. En même temps qu'Astro 145 parlait, Mika, c'était connecté aux archives de la police du secteur, pour voir si on avait relaté le fait d'un accident. Car c'était extrêmement rare que les voitures avec la nouvelle technologie évitaient tous risques des accidents, c'était vraiment bizarre.

Mika : " As-tu remarqué quelque chose d'étrange ce soir ?"

Astro 145 pointe le doigt vers l'arrêt de bus derrière la jeune femme.

Astro 145 : " Heuu... À part l'homme-là, je ne vois rien de spécial..."

Mika se retourne et voit Keito s'approcher d'une femme avec un regard de pervers et son nez qui coule du sang, la jeune femme était terrifiée, mais tout s'arrêta quand Keito tomba dans les pommes. L'Humanoïde lève les yeux au ciel, comme d'habitude, elle s'excuse auprès de la jeune femme, puis met une grande claque à Keito pour le réveiller et essuie tendrement le nez de son Maître. Mika tire Keito et reprend la discussion avec Astro 145.

Mika : " Astro 145, peux-tu dire à ton constructeur que nous souhaitons lui parler."

Dans les yeux de l'homme, on pouvait voir des données défiler, cela signifier que l''Humanoïde envoyer un message à son constructeur. Après quelques instants, un homme d'une quarantaine d'années, de petite taille, brun, rondouillard, avec de grosse lunette noire et habillé comme un geek, se dirige vers le groupe.

Mika : " Bonsoir, Monsieur, désolé de vous déranger." Mika présenta sa paume de main.
Mika : " Voici : Keito Amai Koi, mon constructeur."

Keito et le constructeur échangèrent leur carte d'identité, l'homme s'appelle Pierre.

Pierre : " Vous êtes des agents du gouvernement étranger. Il y a quelque chose de grave?"

Keito : " Non, ne vous inquiétait pas."

Mika : " Je voulais savoir si vous saviez quelques choses sur ces débris de verre et de métal ? On dirait que cela provient d'une voiture."

Pierre se penche vers le tas de débris.

Pierre : " Non, je ne sais rien. Je pensais qu'une personne avait trop bu et que cela provenait d'une bouteille d'alcool, je n'y ai pas prêtait attention. Mais maintenait que vous le dites ça vient bien d'une voiture."

Le constructeur avait l'air sincère et surpris.

Mika : " Pouvez-vous, quand même relater l'incident aux agents de police. Et si ça ne vous dérange pas, je vais prendre les débris, ainsi Keito pourra les analyser."

Pierre : " Oui, bien sûr. Astro emballe les débris pour nos amis."

Mika et Keito prirent à nouveau le transporteur pour un bureau de l'armée Française à Paris. Mika fait un rapide rapport à l'agent qui les attendait, ensuite Keito installe un nouveau programme à Mika. Ce programme permet à l'Humanoïde de repérait les entités sur un rayon de 20km et surtout a travers les murs.
Après Mika proposa au Maître de rentrer à pied, après tous s'il y avait des entités à Paris, elles n'utiliser pas les transporteurs, il serrait plus facile de les retrouver en marchant simplement dans la ville. Le duo se rapproche de l'hôtel, quand Mika sent une odeur bizarre qui provenait d'un magasin ustensile de cuisine. Le duo entre dans le magasin et découvre des traces de sang et le cadavre d'une jeune femme, qui semblait être mordu par un vampire. En quelques minutes, Keito avait appelé le bureau de l'armée Française, la cavalerie était arrivée très vite. Mika et Keito laissent les experts s'occuper du reste, mais Mika se posait beaucoup de questions ; il semblait que la jeune femme du magasin avait été attaquée par un vampire solitaire. Ce qui semblait fou, car les vampires étaient trop intelligents pour venir seule dans les villes des humains. Et si c'était vraiment le cas, cela voudrait peut-être dire que les vampires manquaient de nourriture et que la faim les obligeaient à prendre tout les risques entrant dans les villes.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
" L'amitié n'est pas un lien du sang, mais un lien du CŒUR! "




Spoiler:
 


Mika en Action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
walkman

avatar

Messages : 9
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mar 11 Nov - 14:49

Rebecca n’en pouvait plus, elle n’arrêtait pas de rire=> t’as pris le mauvais vaisseau sans t’en rendre conte juste pour écouter de la musique.
paul=> c'est juste épique
Walkman=> plus avoir argent
Rebecca saute sur l’occasion=> Bon je te propose un deal, tu nous aide à faire certains de nos concert à paris et nous on te paye.
Walkman se gratte la tête il n'avait pas vraiment le choix=> ok
Rebecca=> parle nous de toi.
Walkman=> rien à raconter
Rebecca=> comment ça ta forcement une vie...
Paul=> laisse se jeune homme tranquille s’il veux pas en parler c'est qu'il y a forcement une raison.
Walkman regarde Paul dans les yeux et le remercie d’un signe de la tête .
Rebecca regarde walkman de la tête au pied=> ta une copine ? ho je suis sûre qu’un garçon mignon comme toi en a une.
Walkman=> une copine ? Ça se mange ?
Rebecca=> un petite amie, une chérie, une fiancé ?
Walkman=> pas savoir quoi être, mais si ça se mange, moi j'en veux une.
Rebecca=> tes sérieux là, tu te moque de moi ?
Paul avait mal au ventre tellement il n’en pouvait plus de rire=> je crois qu'il est sérieux.
Rebecca=> mmm, ça peut êtres intéressant.
Paul=> quand tu a ces yeux la ça pue le plan foireux .
Rebecca=> bref allons manger walkman tu a faim ?
Walkman=> oui
Il se rendirent au réfectoire du vaisseau pour manger un morceau, il s’installèrent a une table et discutèrent de tout et rien jusqu'au moment ou pour taquiné walkman, Rebecca essaie de lui retirer son casque de musique.
Walkman l’arrête et la regarde froidement.
Walkman=> jamais enlevé musique.
Paul=> C'est pas grave détend toi gamin.
Walkman=> jamais.
Rebecca=> heu désolé, je recommencerais plus.
Walkman se remit à sourire comme d'habitude=> merci
l'équipe commençait à tomber de fatigue .
Paul=> si on allait nous reposer dans nos chambres, en plus dès qu'on arrive on devra sprinter pour faire notre concert.
Walkman=> pas avoir chambre moi trompé de vaisseau.
Rebecca=> pas grave tu vas venir avec moi dans la mienne.
Elle l’attrapa par la main et le tira jusqu’à sa chambre.
Elle l’installa sur le lit.
Rebecca=> bouge pas je vais me faire une beauté dans la salle de bain.
Rebecca entra dans la sale de bain puis, quelques minutes plus tard elle ressorti en nuisette sexy.
Elle s'approcha de walkman elle lui fit un bisou dans le cou=> je vais te montrer ce que peux faire une copine.
Walkman=> non merci plus avoir faim.
Rebecca=> Mais non voyons, laisse-toi faire .
Elle enleva le pantalon de walkman, sa veste mes quand elle voulu enlever son t-shirt le jeune homme résista.
Rebecca=> aller, laisse toi faire je suis sûr que tu vas bien aimer
Walkman=> êtres mauvaise idée.
Rebecca=> Je suis pas suffisamment jolie pour toi ?
Walkman sentait que ça rendait Rebecca triste, du coup il enleva son haut.
Mais là, quelque choses refroidi Rebecca le dos et le torse de walkman étaient couvert de cicatrice dû aux tortures et aux expériences qu'il avait subit.
Rebecca=> au mon dieux
Walkman=> avoir dit êtres un mauvaise idée.
Walkman remet son t-shirt mais Rebecca le stop .
Rebecca=> sa me gène pas c'est juste que je me demande se que tu à subis pour avoir tout ça.
Walkman la prend dans c'est bras pour la calmé=> C’est pas grave
Il la posa délicatement sur le lit et lui chanta une berceuse pour qu'elle se détende et s’endorme.
Une fois Rebecca calmée et endormie, walkman se rhabilla et s’installa dans le fauteuil pour dormir.
Walkman=> si être ça avoir petite amie ça donne pas envie .
Quelque heures plus tard le vaisseau arriva à paris Paul vins réveiller Rebecca.
Paul=> aller, on se dépêche on a un concert qui nous attend.
Rebecca et walkman se levèrent doucement, Rebecca courru se changer dans la salle de bain.
Paul=>Hé gamin près à partir ?
Walkman=> oui.
Rebecca sorti de la salle de bain=> allé on est partie
Ils quittèrent le vaisseau et se dirigèrent de suite dans les catacombes de Paris pour livrer leur premier concert .
Une fois sur place il y avait déjà une foule immense qui les attendait.
walkman regarda l’endroit qui étais totalement délabrés, limite en ruine .
Paul=> tu doit te demander pourquoi on fais un concert dans endroit aussi piteux, tout simple qu'on fais deux type de concert ceux pour les riches pour gagner de l'argent et ceux pour les pauvres parce qu’on aime faire partager notre musique.
Walkman=> moi aussi aimer partager.
Paul s'approche de Rebecca et lui chuchote=> alors ta nuit de folie avec nôtres amie.
Rebecca soupire=> il m’a pris dans ses bras et ma chanté un berceuse
Paul se marre.
Rebecca=> Mais il c'est passé un truck bizarre, quand il a chanté je ne me suis jamais sentis aussi bien. je me sentais légère et j'ai dormi comme un bébé se gamin a un don.
Paul=> t’es sérieuse ?
Rebecca=> Oui… bref on parlera de ça plus tard.
Paul et Rebecca rejoigne Walkman et grimpe sur la scène
Paul=> vu que c'est ton premier concert et qu’on n’a pas vraiment répété tu vas juste nous suivre à la guitare ok ?
Walkman=> oki
Rebecca et Paul lance les première note et walkman prend la machine en route.
https://www.youtube.com/watch?v=Daw2Ol3nrnM

La foule semblait emballé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: le sexe et le sang    Ven 14 Nov - 21:57

coloxios: nous étions en fin de journée le soleil couchant faisais place a la nuit douce et chaude pour cette fin d’été .je m’éveille dans mon caveau, je décide d’ouvrir le couvercle et là, la stupeur me prend. La veille, je m’étais endormie dans une pièce lugubre ou les murs étaient de noir et ou le moindre recoins de la pièce ressemblait  a une froideur hivernal. La ma (debile de)  goule se tenais devants,  moi le sourire aux lèvres, ont y voyais ses dents terni par la morts elle me sourie et dit :

ninou: je vous ai aménagée une nouvelle pièce a vivre sa fait plus propre, que vos toiles d’araignées mon maitre. Qu’en pensez-vous ?...

Je me redressa et regarda autour de moi et je ne vis que froufrou et niaiseries, sur un table coller au mur un bouque, de roses étais disposé en son centre sur un petit napperon jaune pale. Des tableaux étaient accrochés aux murs et une odeur de lavande  embaumait mon fief. Ma stupeur était à son comble.
Je me leva et la regarda incrédule et lui demanda d un ton doux et suave :

caloxios:mais qui ta permis de faire ces aménagements !
ninou: j’ai crus bien faire et de plus il fallait passer le temps.
caloxios: et comment a-tu fais en si peu de temps.
ninou: On va dire que je suis repassé chez moi pour y prendre quelques affaires c’est tout mon maitre.
caloxios: mais c’est quoi ces tableaux de biche et de fleure tu as crus qu'on vivait dans un monde de bisounours ou quoi !!

Ma goule me regarda l’air déçus de ma réaction et dans sa stupeur me demanda:
ninou: C'est quoi un bisounours ? Je pensait bien faire, voulez-vous que je remette tout en place?
D’un ton dur et froid je lui réponds:
caloxiosNe pence pas ici c’est moi le maitre ! Et où est mon repas ?!...

De la ma goule sortit de la pièce pour me ramener un verre remplis de sang.
Je le porta à mes lèvres et bu une gorgé de se breuvage ...
Je lacha le verre et la fixa d’un regard de plus en plus froid et dur.
caloxios:  Mais c’est quoi ce sang ? Ca vient d’où ?c’est du sang de rat ou quoi ?
ninou me répondit : mais comment avez-vous fait pour le savoir maitre ?
Dans un geste de colère je l’attrapa par la gorge et la colla au mur et lui parla au creux de son oreille  (mon ton été plus solennelle et plus directif) tu as ose me servir ça esclave tu as crus que je me nourrissais de ce genre de breuvage .... Mon ange t’es mignonne mais encore la moindre initiative de ta part et je t arrache les membres un à un et si tu me sert encore la moindre fois du sang de cette qualité ce ne serra pas de mes ennemis dont tu devras avoir peur mais de moi, et je connait des moyens de torture que tu ne souhaiterais pas subir.

un long moment se passa et je la regarda d’un aire interrogateur  avant de lui demander :

caloxios: tu compte passer la nuit a me regarder,  va me cherche un bel éphèbe pour mon repas et après quoi tu me ferras un rapport de la situation actuelle de la ville et des différents changements que ce monde à subit.

Après un long moment, ma goule revins accompagner d un jeune homme  d’une vingtaine d’années plutôt androgène  mais bien bâtis. Elle  l’avait attiré ici, en lui promettant de passer un moment débauche inoubliable avec elle et un ami dans un lieu incongrus .j’étais au font de la pièce quand il commença a lui caresse la cuise d une main et de l’autre lui attira la tête pour y déposer un baisé sur ses lèvres terne. leurs langues s’entremêlèrent, sa main remonta le long de sais hanche pour enfin arrivé sur sa poitrine encore couverte. je la vis tressaillir quand le jeune homme commença a lui caresser l’entre jambe. Mon regard croisa celui de ma goule et celui de ma futur proie .je me décida enfin à venir les rejoindre et de participer a leurs ébats . après quelques caresses et baisés langoureux, ma faim se fit sentir je décida de lui dégrafé sont pantalon et de descendre au niveau de son sexe dur et droit je lui pris dans la bouche et commença à lui faire des vas et viens avec douceur. ma goule se décida a passe à la vitesse supérieurs, se couchant sur le sol et écartant les jambe et amena la tête de ma proie jusqu’à son entre cuisse. de la il commença a la lui léché et caresser de sa langue ses partis les plus intime, pendant ce temps, je m’appliquais a lui sucer sa verge dur et vigoureuse. Mon regard se posa sur celui de ma goule et dans un signe discret, je lui ordonna de le maintenir.Mes crocs vinrent se planter sur sa tige et dans un  hurlement, le jeune homme essaya de se défaire de cette étreinte. Mais élasse il était déjà trop tard (il était pris au piège telle une mouche dans une toile d’araignée) le sang coula a flot, et je ne perdis pas un instant de son horreur que l’ont pouvais lire dans ses mouvement et dans ses yeux après quelques minutes, mon repas était fini, je me releva et ordonna à ma goule de se débarrassé du corps encore tiède et sans vie. Chose qu’elle fit avec rapidité  (il y avait une rivière non loin du cimetière, elle y jeta le cadavre pour enfin venir me retrouver avec un sourire non caché) .
J’étais retourné m’assoir dans mon fauteuil quand elle revins, elle s’asseya à mes pieds et me regarda avec amour et respect. Elle commença à me faire un conte-rendu de la situation des différentes villes de ce nouveaux monde et de leur fonctionnement. Elle m’apprit aussi que pour les humain il était possible d’avoir certaines capacités avec des puces et que les humains étaient en guerre avec les entités (par peur ou même par avidité) et qu’elle avait vue dans les journaux la découverte du cadavre de la veille au soir et que les autorités allaient prendre des mesures drastique pour retrouver le tueur sans pour autant donner plus de détails. La nuit était bien avancée quand je donna mais nouveaux ordre a ma goule.
caloxios: Trouve-moi de nouvelles proies comme ce soir, je veux des homme d’une beauté sans pareil pour assouvir mes plus vil fantasmes et ma faim insatiable et bien sur pour assouvir ma vengeance sur se monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika shikuteki

avatar

Messages : 9
Réputation : 3
Localisation : A coté de mon constructeur Koji Amai Koi

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Lun 8 Déc - 3:04

Mika avait passé toute la nuit, à réfléchir au cadavre de cette jeune femme qui avait rencontré la route d'un Vampire en plein Paris. Les analyses du corps et le rapport des experts arrivèrent très vite, Mika se mit à me lire avec attention, alors que Keito dormait déjà. Le rapport expliquer clairement la mort de la jeune femme un Vampire l'avait vidé de tout son sang, mais il y avait un élément suspect, un léger détail : au cou de la jeune femme, à l'endroit même où ce Vampire avait planté ces crocs de démon, il y avait un résidu d'huile noir. Les experts n'avaient pas encore fait de suppositions sur ces résidus. Mais la jeune femme avait vite fait le rapprochement cette huile noire provenait d'un humanoïde. La jeune femme se mit à penser que les agents français n'étaient pas très réactifs.
Le rapport mentionnait également que des gouttes de sang d'une autre femme avaient été retrouver sur les lieux. Cette information donne des frissons à Mika, cela voulait dire que ce Vampire avait surement prit cette autre femme comme « esclave ». C'était peut-être cela l'idée du Vampire, se faire une armée d'esclaves humains, se mit à penser Mika, une super armée !!!
Puis l'Humanoïde prend le matériel de son Maître et analyse les débris, qu'ils avaient trouvé, cela provenait bien d'une voiture. Mika se connecte à la bande de données de la police du quartier, un rapport venait d'arriver expliquant qu'un Humanoïde avait été mordu par un Vampire, en début de soirée. La jeune femme enrageait :

Mika : « Si, cette abrutie de constructeur avait signalé cet accident, tout de suite, j'aurais déjà explosé la tête de ce maudit Vampire. »

Mika ce lève et tourne dans la pièce ces flingues à la main, puis simule le fait de tirer.

Mika crie excité : « Bang, Bang... Dans ta gueule Vampire... Tu es nettement plus beau avec ta tête de passoire maintenant... »

Keito qui dormait sur le canapé sursaute et tombe au sol, réveillait en sursaut.

Keito les yeux entre ouvert : « Tu deviens folle, Mika, ce n'ai pas parce que tu ne veux pas dormir que tu dois empêcher les autres de le faire. »

Mika : « De toute façon, c'est l'heure que tu te lèves, c'est presque huit heures. »

La jeune femme jette la tablette sur le canapé, puis lève les yeux au ciel.

Mika sur un ton un peu excéder : «  J'ai fait ton taff : l'analyse des débris et le rapport, tu n'as plus qu'à signer et l'envoi en e-mail au QG de Paris. »

Keito ignore la tablette et se jette sur Mika, collant sa joue sur la poitrine généreuse de l'Humanoïde tout en essayant de l'emprisonner de ses bras.

Keito : « Merci Mika, tu es la meilleure. »

Mika pose sa main sur son front et le pousse avec facilité, la jeune femme voit son Maître avec du sang qui coule de son nez et un sourire de pervers aux lèvres. Mika eut juste de le temps de rattraper Keito, avant qu'il tombe dans les pommes.

Mika regardant Keito tendrement : « Mon pauvre Maître, tu vas rester, pour toujours, puceau. Même si tu arrives à trouver une folle qui veut de toi, tu n'arriveras jamais à la toucher sans tomber dans les pommes. »

Mika et Keito passaient la journée à la recherche d'informations, mais étaient revenus bredouilles. La nuit était déjà tombé, quand le duo avaient décidé de faire un tour au cimetière, Mika était prête à découper du Vampire. Juste avant d'entrée dans le cimetière, Mika fleure une odeur de sang. Dans une rivière presque asséchée, il découvre le cadavre d'un homme. En quelques minutes, le QG de Paris avait envoyer un escadron d'hommes sur les lieux. Mika lève les yeux au ciel puis murmure :

Mika : « Ces Français, sont carrément tarés... Ils sont qu'à faire venir une fanfare, pour que le Vampire sache bien qu'on est là. »

Mika sentis une main la tirer à l'écart, puis un assassin découvrir son visage. L'homme avait l'air Japonais,  l'Humanoïde le trouve très beau et elle se mit à sourire.

L'Assassin parle en japonais : « Je sais que les méthodes des Français, sont bizarres, mais vous vous y ferez. Faites attention à ce que vous dites, s'il vous plaît, les Français sont très fiers et susceptibles. Et puis...»

L'homme regarde vers Keito et s'incline à la Japonaise très discrètement, cela signifiait qu'il avait du respect pour le jeune homme. Puis se retourne Mika.

L'Assassin : «  Amai Koi- san, vous a implanté un logiciel pour repérer les vampires, si vous n'avait rien sentie c'est qu'il est loin. »

Mika sourit et s'accroupit caressant le sol : « Mon logiciel à une faille, je m'en suis rendu compte en arrivant ici. Nous autres humains oublions souvent une chose importante, les entités aiment la nature et les vampires aiment les endroits sombres comme les catacombes. Le cimetière est bâti sur des catacombes vieilles de plus d'un siècle. Je ne détecte rien sous terre. Et je pense qu'il a un atout, une... »

Mika se relève brusquement, dans ces yeux, on peut voir défiler des informations comme sur l'écran d'un ordinateur. Puis elle se retourne et scanner toutes les personnes présentent et se met à courir vers un homme un peu à l'écart, dégaine son flingue face l'homme. Lui ne comprend rien et la peur se lit sur son visage. L'Humanoïde oubliant les conseils de l'Assassin, elle se met à crier :

Mika : « Espèce de connard de Français !!! »

Une Inquisitrice se précipite sur Mika, un faisceau bleu sort du bras de la femme et Mika se retrouve avec un flingue à gros calibre sur la tempe.

L'Inquisitrice : « Eh ! L'Humanoïde, tu as les fusibles qui se touchent. Baisse ton arme. »

Keito essaie de s'interpose dans ce chaos.

Keito : « Qu'est-ce qui se passe Mika-Chan ? »

Mika sourit et avant que l'inquisitrice sent rende compte, elle se retrouve avec le katana de l'Humanoïde sous la gorge.

Mika : « Ce connard a balancé les infos des meurtres au journal du soir, tous Paris est au courant !!! Il a grillé notre couverture !!! Bâtard!!! Je vais lui faire sauter la tête !!!»

L'assassin intervient, posant sa main sur l'épaule de Mika : « Ce n'est pas la peine de t'énerver, baise tes armes. »

Mika n'écoutait pas, elle retire le cran de sécurité de son arme, Keito prend le relais, il se place entre l'homme et le flingue de Mika.

Keito regarde son Humanoïde dans les yeux et dit fermement : « Mika, baise tes armes immédiatement et recule sur-le-champ. »

Mika à tellement peur de blesser son Maître, qu'elle recule et range ses armes. Puis elle s'éloigne, en ignorant complètement l'Inquisitrice. Keito se met à parler avec l'homme et la femme pour apaiser les tensions.

Mika suivit par l'Assassin s'assoit à l'écart : « Putain de merde, qu'es-ce que je fous avec ces branleurs. Le Clan des Machi-Yokko l'aurait écartelé sur place. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
" L'amitié n'est pas un lien du sang, mais un lien du CŒUR! "




Spoiler:
 


Mika en Action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lixia
Inspecteur
avatar

Messages : 27
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mer 4 Fév - 17:33

La soirée était froide et Lixi résistait au vent glacé de la capitale des métisses  comme elle pouvait, soufflant  dans ses mains et les mettant dans les poches de son sweet pour les réchauffer, sautillant de temps en temps sur place pour ne pas se geler les pieds. Comme d’habitude, elle l’attendait, depuis plus d’une heure, dans le froid, dans une ruelle sombre et peu fréquentée de Neutreria. Elle aurait dû être habituée depuis le temps qu’elle le connaissait, Remis n’avait jamais été très ponctuel.  Elle ne l’avait pas vu depuis déjà plusieurs mois, il menait dans des actions contre les humains qui méprisaient les entités, la majorité des opérations consistait principalement à détruire des inventions technologique qui pourrait causer du tort aux entités, des bâtiments douteux, sans faire de victime, Rémis quant à lui avait pour mission de partir en reconnaissance dans les locaux, d’amener sur place l’équipe chargé de mener l’action et de revenir les chercher en cas de problème. Tout ça au nom d’une petite organisation jugé terroriste par les humains, Rémis avait fini par convaincre Lixi de les aider. Seulement Lixi avait découvert que quelques unes des opérations menées visaient des humains, évidemment elle-même et Remis n’avait jamais été mis au courant de ces opérations. Même si elle souhaitait protéger les entités, elle n’acceptait pas que l’organisation mène des assassinats, elle avait donc arrêté de les aidé, Remis, lui avait simplement ignoré les actes de l’organisation. Elle regarda sa montre, minuit, c’était trop. Elle allait partir lorsqu’elle senti une main se poser sur son épaule, surprise, elle se retourna vivement, se retrouvant nez à nez avec celui qu’elle attendait, Remis, qui affichait un sourire enjôleur, comme toujours. Il était grand, mais la faible luminosité de la nuit ne lui permettait pas de distinguer précisément les traits de Remis, seul ses yeux vert ressortait.
- Salut Lix ! Tu m’as manquée !
- Espèce d’idiot !! ça fait plus d’une heure que je t’attends !! j’ai froid, j’ai faim et j’ai les pieds gelé, et c’est quoi cette idée absolument formidable de me donner rendez-vous la nuit par un temps pareil !!
- … tu ne changeras jamais hein…  désolé il y avait des travaux sur la route
- C’est ça moque toi de moi en plus, comme si t’avais besoin de prendre la route !!
Remis se rapprocha de Lixia, lui caressa la joue, la regardant dans les yeux, et posant son autre main sur sa hanche, affichant un sourire coquin.
- Si tu as froid, je peu toujours te réchauffer
Lixi le repoussa avant de reculer.
- … Si tu m’as contacté juste parce que tu te sens seul, je ne suis pas la bonne personne et tu me fais perdre mon temps, salut.
Elle lui tourna le dos et voulu partir mais Remis la reteint par le bras. Elle se retourna et allait tirer sur son bras pour le forcer à la lâcher mais elle n’en eu pas le temps, en un instant, tous autour d’elle se mit à bouger, le décor changeait. Rapidement, les bâtiments, les lampadaires, les arbres, les véhicule, les routes, puis le sol sous leur pied, tout disparaissaient, laissant place à un autre décor, totalement différent. Lixi regardait ce spectacle, même s’il était assez cours et que ce n’étais pas la première fois qu’il la téléportait de cette manière, cela la fascinait toujours autant, cette faculté que Remis avait était impressionnante mais avait quelque limite. Durant la téléportation, il ne l’avait pas lâché, il fallait absolument qu’il garde un contact physique avec elle, elle le savait pertinemment, c’est pourquoi elle ne tenta pas de se défaire de lui. Une fois la téléportassions finit, une fois que le décor était planté, il lâcha son bras, Elle fit un tour sur elle-même, toujours surprise et fascinée à la fois, ayant presque oubliée que quelques seconde plus tôt, elle s’apprêtait à rentrer chez elle. Elle se trouvait désormais dans un petit appartement éclairé, les fenêtres derrière Remis donnait une vue imprenable sur les hauteurs d’une ville, qui semblait assez grande, et les rayons du soleil offraient un peu de chaleur. Lixi se rapprocha de l’une des fenêtres, tandis que Remis l’observait sans rien dire, attendant sa réaction d’une seconde à l’autre. Elle fut surprise de constater que tous  ou presque dans cette ville était technologique, elle observa d’abord les gens, s’intéressant à ce qu’ils portaient, il y avait beaucoup de personnes armé. Puis elle regarda les bâtiments, attentivement, essayant de déterminer où elle se trouvait. Au loin, elle vit une longue tige, une antenne en métal, puis en regardant bien, elle reconnut le haut de la tour Eiffel. Elle crut d’abord à une illusion, pensant que Remis avait finalement développé une nouvelle capacité, elle se retourna, le regardant fixement attendant qu’il s’explique, Il lui sourit avant de lui répondre :
- Hé bien Lix, tu n’aime pas Paris ? C’est une très jolie ville pourtant, quoiqu’un peu stressante.
- C’est quoi cette blague ? Tu m’explique ? depuis quand t’es capable de faire des illusions ?
- Lix, ce n’est pas une illusion, on est vraiment à Paris...
Lixi commençait à perdre patience ;
- Qu’est ce qu’on fou ici, depuis quand t’arrive à te téléporter aussi loin ? Ramène-moi à Neutraria !  
- Calme toi et assied-toi, je vais tout t’expliquer, c’est promit.
Lixia soupira avant de s’assoir sur le canapé à quelques pas d’elle. Remis  prit une profonde inspiration puis il commença à s’expliquer, prenant le temps de parler doucement et calmement pour que Lixi assimile toutes les informations.
- Voila, tu te souviens de l’opération qu’on a mené contre un dompteur un peu trop gourmand qui prenait un malin plaisir à faire du mal aux entités qu’il capturait, Laurent Valhok ?
- Oui ça me dis quelque chose, si mes souvenirs sont exact le but était de libérer les entités capturées et de le garder sous surveillance pour qu’il ne puisse plus prendre en chasse des entités, d’ailleurs ça avait plutôt bien marché non ?
- Justement, un peu trop … quelque temps après que tu es quitté l’organisation, les personnes qui avait mené l’opération ont commencé à disparaitre on pense qu’il …
- Faisait le ménage ….
- Oui, on pense qu’il nous avait laissé le suivre, le surveiller, d’après ce qu’on sait, il n’était pas tout seul à chasser et il se serait laisser avoir pour mieux refermer son piège sur nous. Pendant qu’on le surveillait, quelqu’un se chargeait de capturé les agents qui le suivait… Il gagnait donc double jackpot, des entités pour servir d’esclave et une récompense pour avoir capturé un membre d’une organisation terroriste.
- Où sont passé les agents capturée ? Vous savez qui est la personne qui l’aide ?
- Non, on sait rien … mais ce n’est pas le pire, On ne sait pas comment, mais Valhok à obtenu des informations sensible sur les membres de l’organisation, il chasse toutes les entités de l’organisation Lix … On est tout les deux en danger…
- Je savais que j’aurais jamais du te suivre là dedans !! On fait quoi maintenant ? Et les autres qu’est ce qu’ils font ?
- Les autres se cachent et essaient de retrouver les entités capturé mais Valhok est plus malin que ce qu’on pensait, sadique, monstrueux mais malin … on a perdu sa trasse après qu’on est découvert qu’il avait des informations sur les agents. Comme tu fais partie de la liste des agents en danger, j’ai pensé qu’il serait bon de te prévenir.
- Ok mais pourquoi Paris, y a que des humains ici, on va être retrouver en moins de deux !!
- J’ai choisi Paris parce que justement c’est bourrer d’humain, il pense peut être pas qu’on serait assez fou pour se cacher la, et puis… j’aime bien Paris, c’est une chouette ville, en plus l’appart là est à un ami mais il ne vient pas souvent. Tu devrais te détendre un peu je t’assure, t’es tellement crispé qu’on dirait que tes assise sur un piquet.
Cette remarque fit sourire Lixi qui se détendit un peu, après tout, il avait peut être raison, au moins ici il ne penserait pas à venir les chercher en premier… Et il vallait mieux qu'elle s'éloigne de Neutraria pour ne pas impliquer Azalé dans cette histoire, elle avait déjà de quoi faire avec son cas...
- … très drôle, t’as rien à manger plutôt que de dire n’importe quoi ?
- Si mais on va manger en route, je vais te montrer à quel point Paris peut être une ville géniale.
- tu m’emmène où ?
- c’est une surprise, prends ce que tu veux dans le frigo, y a des crêpes si tu veux,  ensuite on va s’amuser un peu.
Lixi acquiesça d’un mouvement de la tête avant de jeter un coup d’œil dans le frigo, elle prit les crêpes et avant  qu’elle ne puisse dire « ouf », Rémis lui toucha l’épaule et le décor changea à nouveau. Ils atterrirent au milieu d’une foule bruyante, Rémis lui sourit avant de lui montrer du doigt le groupe sur scène. Ils se rapprochèrent un peu, le groupe jouait bien et Lix se laissa entrainer par les notes envoutantes du guitariste.


Dernière édition par Lixia le Lun 23 Fév - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
walkman

avatar

Messages : 9
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mer 18 Fév - 19:54

le public s'emballait .

Rebecca était perdu dans ces pensées( ce gamin joue des notes difficiles avec tellement de facilité en plus on dirait qu'il danse avec sa guitare, d'où sort se gamin?).

A la fin du morceau certains habitué du public se mirent a crier a Rebecca => il sort d'ou le petit nouveau à la guitare .

Rebecca fais signe à walkman de s'approcher du micro et lui demande de se présenter .

walkman timidement=> mon..nom....êtres walkman......bonsoir tout.. tout le monde .

les filles dans le public=> il est trop choux on veux le croquer .

rebecca l’enlace par le cou=> non il est à moi!

les mec de leur coté=> Maintenant tu recrute tes musicien au bac à sac a sable ?

Rebecca=> on dirait pas comme ça, il a 20 ans .

Les mec=> ok j'avoue qu'il touche bien sa gratte mes à par sa il sait faire quoi le gamin ?

Rebecca=> c'est son premier concert on va y aller doucement .

le public=> on veux voir de quoi il est capable .

rebecca regard walkman=> tu pense êtres capable de chanter devant cet foule ?

walkman fait signe de la tête pour dire oui avec un grand sourire comme si il attendait que sa .

Paul  s'approche de walkman et rebecca et dit=> mon pote il faut que tu joue un morceau qui les emballe .

Rebecca=> oui il a raison t'a une idée de ce que tu vas jouer ?

Walkman les regarde avec un grand sourire => on va s'amuser

walkman se place devant le micro et commence a jouer .

Rebecca commence à paniqué mais trop tard pour l’arrêter

walkman commence à jouer les premières notes. Son corps se balancait au rythme de ses notes puis il s'est mit à chanter.
paul se met a sourire=> bon choix gamin

https://www.youtube.com/watch?v=926Ui5JedSk

Le public était charmé ils chantaient tout les refrain avec walkman .

la plus surprise fut Rebecca elle s’approche de Paul et lui dit:

=> regarde le on dirai quelqu'un d'autre son visage c'est durci il à pris de l’assurance son regard et si ténébreux il est si si...si...

Paul=>  dit le...

Rebecca=> il est trop sexy.... je le veux .

Paul=> tu le veux !!!

Rebecca=> heu... dans notre groupe je veux dire .

paul=> bien sur à d'autres .

à la fin du morceau le public  applaudit  et se met à crier bienvenu à walkman. Rebecca tu a trouvé la perle rare .

rebecca reprend le micro=> ben oui pour qui vous m'avez pris .

des gens dans le public=> on veux un autre morceau chanté par le gamin .

Rebecca=> je sais pas si vous le mérité ?

Le public=>  walkman walkman walkman

Rebecca=> c'est bon j'ai compris
elle donne à nouveau le micro à walkman .

une fille dans le public on veux un chanson sexy fais nous vibré

walkman gratte c'est corde a nouveau puis il se lance a nouveau .

https://www.youtube.com/watch?v=LhK4nnjahu4

le public reste silencieux il écoute le chanteur avec admiration .
mais cet fois il se passe quelque choses en plus .

quand walkman se laisse trop absorber par sa musique il libère de la magie en fonction de la musique qu'il joue .

et la une tension sexuelle envahi le public un désir profond  crée à cause du morceau et de la magie que walkman laisse s'échappé .

Rebecca=> je comprend pas se qui m'arrive

elle prenais presque du plaisirs en écoutant walkman jouer.

paul ne disais rien mais il en pensais pas moins ( putain j'ai besoin d'une douche froide c'est quoi se bordel )

Walkman quant a lui il ne se rendait compte de rien il étais a font dans sa musique .

a la fin du morceau rebecca lâche sa guitare saute au cou de walkman et l'embrasse puis rebecca le lâche subitement .


rebecca=> pardon je comprend pas se qui m'arrive

rebecca prend le micro=> je sais pas pour vous mes je trouve qu'il fait chaud se soir c'est l'heur de l'entracte on fais un pause de dix minute .

rebecca cours dans les coulisse pour se jeté de l'eau sur le visage .

walkman s'assoie sur le bord de la scène en content les minute il avais qu'une seul envie c'est de jouer de la musique à nouveau mais il ne se rendaient pas compte dans qu'elle état il avais mit le public

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mar 3 Mar - 21:29

La soirée était venue, la faim me tenaillait et mes goules comme des féniasses glandaient sur une tombe pris d'une rage folle je me mis à taper du point.
Ninou se mit à s’esclaffer en repensant au concert; Dans un élan d’intelligence elle s'écria:
"Mais, on a un repas gratuit ce soir maître, punissez-moi je suis une très mauvaise fille ...."
Pris d'une excitation incommensurable je la colla contre le mur d'une main ferme, lui tenant les deux bras, mon visage était en face du sien ma langue vint lui lécher la joue jusqu'à sont lobe d oreille!!
ou je lui dit ces mots:
"ton maitre est tres tres tres en colère et je ne vois qu'une solution pour me calmer ."

 La goule soumise se mit à tressaillir d'excitation je lui desserrai les poignées elle se mit à genoux tout en me fixant dans le yeux ses doit fébriles vinrent caresser mon anatomie la plus intime. Après un cour instant ses doigts experts vinrent dégrafer mon pantalon et dans une faim insatiable, elle prit mon membre dur dans sa bouche ou avec une dextérité or norme elle commença à faire des allés-venus. Après un instant de pur plaisir je la retournai avec violence pour la mettre à quatre pattes sur une stèle plutôt poussiéreuse lui retirant sa culotte et sans même prendre la peine de lui remonter sa jupe je fit pénétré mon sexe dur non pas par l'entrée de devant mais par celle de derrière, dans un sur sot ( et un cris jouissif ) après  une longue minute d hésitation je lui ramonai avec violence ce qui lui servait d'entrée secondaire ... après m’être vidanger sans vergogne et devant toute mon assemblée. je  décidai de la laisser au bon vouloir de la foule de mon clan après un long moment de sexe débridé ma faim étant déjà bien présente je décida de sortir de mon caveau ancestrale.

j'arrivais devant le concert où un charmant musicien était en train de jouer.Une envie soudaine de sexe me monta tout d'un coups je décidai d'envoyer mes goules à la chasse et a la reprise de gibier .. (pour agrandir mon cercle) et entrepris de flâner au gré de mes envies sexuelles. La nuit était bien avancé, je prit la liberté de passer en coulisse pour pouvoir me rapprocher de ce musicien qui ma fois était plutôt bien gaulé et désirable à mon goût. Malgré un refus du staff je réussi avec doigté à m'introduire à son niveau. Il était proche, en face de moi, son visage à quelques mêtres du mien. Engageant la conversation je découvrit sans stupeur que le musicien était innocent et jeune je voulu alors jouer le rôle d'un producteur qui venait d'arriver en ville pour trouver de jeune talents. Après des formules de politesse et un pur mensonge ( pas piqué des hannetons) j'arrivais à prendre un rendez-vous pour le soir suivant. Après tant de luxure je retournai dans mon repaire, bien sûr en aillant laissé des consigne stricte à mes esclaves pour qu'elles me laissent la délectation de m'occuper de ce musicien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
walkman

avatar

Messages : 9
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Jeu 5 Mar - 21:01

Rebecca reviens auprès de walkman, en arrivant elle voie qu'une personne s'éloigne de lui .

Rebecca=> c'était qui ce type ?

walkman=> producteur musique vouloir moi chanter pour lui.

Rebecca se mit à penser ( ce gamin il est a moi c'est moi qui l'es trouvé... en plus il est trop mignon je le veux... je le veux... Merde je pense a quoi moi... mais regarde moi cette petit bouche ce visage d'ange j'ai envie de l'embrasser ... bref je laisserais pas ce producteur à deux balle me le voler )

Rebecca=> donne moi sa carte je vais laisser notre agent arranger les choses avec ce producteur .

Walkman=> ok moi juste vouloir jouer musique .

paul rejoins le groupe sur la scène=> bon c'est pas ça mais le public nous attend

rebecca=> ok je prend le relais au micro

le groupe se mets à jouer de la musique sous cette ambiance torride walkman s'éclatais comme un ouf

Rebecca=> putain quand il joue il est encore plus sexy!

paul regarde attentivement walkman=> je me demande si il est vraiment humain j'ai jamais vue un mec jouer comme sa .

Rebbeca=> bon c'est l'heure de la dernière chanson .

le public=> laisse walkman chanté pour la dernière

Rebecca=> ok je suis pas contre

public=> merci Rebecca on t'aime .

walkman réfléchi à une musique avant de se lancer puis il esquisse un grand sourire  et il commence à jouer .

https://www.youtube.com/watch?v=6uV1tqtBn7U

la foule semblait s'amuser, une fois la musique terminé rebecca reprend le micro .

Rebecca=> bon nous avons fini le concert mais vous inquiétez pas la soirée n'est pas fini un Dj reprend le relais. merci de nous avoir écouté

walkman et le reste du groupe retourne en coulisse

walkman=> walkman veux jouer avec musique

rebecca=> quoi tu veux danser  ?

walkman secoue la tête comme un enfant pour dire oui .

rebecca soupire=> ok mes fais gaffe

rebecca fini à peine sa phrase que walkman avais disparue vers la piste de danse .

walkman se lance dans la piste et se met à danser au milieu de la foule  .
mais tout a coupe un homme l'attrape par le bras et lui dit que le producteur voulais le voir le plus tôt possible .

walkman le suis sans se pose de question il passe dans un étroit chemin illuminé seulement par le claire de lune. au bout du chemin une jeune femme les attendait .
Elle était magnifique on aurait dit une poupée on aurait dit que la lune l'éclairait pour pas laisser l'obscurité cacher sa beauté .

walkman s’arrête devant cette femme, quelque chose le troublais elle avait un visage froid impartiale comme une reine de glace .
Mais quand walkman entendait son battement de cœur il sentait une profonde tristesse en elle .

Il caresse la joue de la jeune comme pour lui essuyer les larmes qui ne pouvaient couler de ses joues froides.
Puis il prend sa guitare et se met à jouer un morceau pour elle .

toute à coups des larmes se mirent à couler sur le visage de la jeune femme elle regarde le jeune musicien et le remercie de l'avoir libéré de cet enfer .
Mis le jeune artiste lui explique que quand il va s’arrête de jouer tout redeviendra comme avant .

Ninou=> peux tu jouer pour moi encore un peux stp

Walkman sentait au fond de lui que c'était la première et dernière fois qu'il verrait cette femme .

walkman=> ton nom ?

Ninou=> ici on m’appelle Ninou mais ce n'est pas mon vrai nom...

puis elle s'approche du musicien elle lui  murmure son vrai .

walkman=> walkman jamais l'oublier .

la goule qui accompagne walkman que faite vous .
Ninou sort une dague qui était cachée sous sa jupe attachée à sa jartel et tranche la gorge de la goule avec une dextérité impressionnante .

elle essuie la lames sur les vêtement du cadavre et la remet à sa place .

Ninou=> ne t'approche surtout pas de Coloxios c'est un monstre .

walkman se mit à chanter pour accompagner la jeune femme .
https://www.youtube.com/watch?v=6uV1tqtBn7U

puis Ninous  se dirige vers son ancien maître, à l’intérieur de sa cachette, il était assis sur un fauteuil  à jouer avec deux jeune proie qu'il avais ramené avec lui .

Coloxios=> notre jeune invité est arrivé ?

Ninou tout en s'approchant de lui => j'ai un message de la part du musicien .

coloxios=> je t'écoute dit moi tout je suis si excité par se jeune homme .

une fois arrivé un niveau du vampire elle sort sa dague et tente de lui planté en plein cœur en criant=> crève ordure .
Maiss le vampire réussi a dévier le coups qui termine dans son épaule puis il projette la jeune femme au sol.
Il se lève fou de rage il retire la dague plantée dans sa propre épaule=> comment ose tu me trahir

Ninou=>vous n'avez plus d’influence sur moi .

Coloxios se mit a rire=> a genoux toi devant ton maîtres .

Mais rien ne se passe
Coloxios=> comment c'est possible

Il ordonne à ses autres goules de l'attraper .
Mais la jeune femme les esquivait agilement on aurait dit une ballerine qui dansait au milieux de ses adversaire .
Mais une goule l'attrape par le bras alors qu'elle était presque au niveau du vampire .
Par pure désespoir elle lance sa jambe pour donné un coups de pied qui termine dans l'antre jambe du vampire qui fut pris du douleur intense . il attrape la jeune femme par la gorge et la projette de toute c'est force contre le mur .
le violant choque brise la nuque de la jeune femme qui meurt sous le coups avec le sourire au lèvre .

walkman de l’extérieur accompagnait les derniers battements de cœur de la jeune femme avec quelque notes de musique .

Puis il retourne vers le concert pour essayer d'oublier qu'il accompagnait une jeune femme sur le chemin de la mort .

Une fois revenue il se laisse emporté par la foule qui s'amusait inconsciente de ce qu'il venait de se passé.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lixia
Inspecteur
avatar

Messages : 27
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Dim 8 Mar - 0:03

Durant la chanson de walkman qui avait provoqué un irrésistible besoin de plaisir charnel chez le public, Lixia avait eu soudainement l’envie de sauter au cou du premier venu avant de se rendre compte qu’il y avait de la magie dans l’air, Rémis quant à lui n’avait pas l’air de s’en etre aperçu, il embrassait à pleine bouche et sans retenu une petite brune, laissant balader ses doigts le long de son corp, Lixi profita de l’euphorie des humains autour d’eux pour refroidir Rémis en faisant apparaitre de l’eau au dessus de sa tête. Rémis, surpris se retourna face à Lixi :
- Qu’est ce qui te prend ? Tu vois pas que je profite la ?
- T’es incorrigible, tu profite de l’effet de cette magie plutôt que d’essayer de trouver d’où ça vient…
- Bah … ouai entre chasser une entité pas tellement discrète qui aime regarder les gens se tripoter et donner des cours de langue au parisiennes, bah mon choix est vite fait.
- … La magie vient de la scène mais j’suis pas assez proche pour identifier de qui ça vient… Faux que tu m’aide à me rapprocher
Rémis soupira, comprenant qu’il ne ferait pas changer Lixi d’avis. Il se retourna, vola un baisé à la brune derrière lui et les téléporta au pied de la scène, la présence de la magie était très forte et il n’y avait aucun doute possible, le guitariste n’était pas humain.
La fin du concert arrivait, Rémis et Lixi sortirent à l’arrière du batiment, voulant se téléporter à l’abri des regards des humains qui auraient vite fait de les signaler, mais quelque chose reteint leur attention, un homme étrange, de dos, était penché devant un corps, Lixi voulu s’approcher, l’homme se retourna vivement, bouche entre-ouverte, un filait de sang coulait du coin de sa bouche, Lixi n’eut pas le temps de voir autre chose, Remis lui prit le bras et ils se retrouvèrent dans l’appartement.  Rémis avait raison de se méfier, Lixi aussi avait ressentit comme une boule au ventre en sentant la présence de cette homme non loin d’eux, mais la présence d’autre entités dans cette ville allait sans doute amener une chasse de la part d’humain pas vraiment tolérant… Ce qui risquerait d’attirer l’attention du dompteur à leur poursuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mar 10 Mar - 21:45

Apres un long moment je retrouvais mon calme et pris conscience de la morts de ma goule non pas que cela me peine mais j étais en colère. Je demandai  à mon assemblé encore présente de partir dans une autre parti du caveau pour me laisser le temps de faire un point sur la situation. La nuit passa et après un long moment qui me semblait une éternité je pris une décision importante, je savais que certain grand vampire avais encore un pied dans ce monde. Je savais aussi qu’il me faudrait une arme pour arriver à mes fins donc, pour moi, la seule opportunité qui se présentait à moi était de détrôner les vampires de sang royale pour acquérir suffisamment de pouvoir pour tous les avoir à ma botte.


Je fis appel à quatre de mes goules... Je leur donnai pour ordre de me trouver de beaux et charmants jeunes gents et de me les ramener sans y toucher après quoi je leur donnerais une tache d’une importance capitale. Le jour se leva et je dû retourner dans mon sanctuaire pour m’y reposer. La journée passa sans anicroche et à mon réveille mes quatre goules étaient là avec quatre beaux spécimens dons la beauté et la jeunesse me m’était en émoi. Je décidai d’assigné un spécimen à chacune de mes goules après quoi je leur dit de partir à la nuit tombé pour des régions éloigné du globe. Je dû aussi finir de les transformer et de faire d’eux des vampires à mon service car le lien qui uni un vampire à sa goule va en s’accroissant quand celui-ci décide des les transformer pour de bon.


Je leur dévoilai mon plan, il été simple: en premier lieu je savais que quatre vampires de sang royale été encore de ce monde et sachant où les trouver je les conviais à une rencontre en prétextant une raison de litige sur mon domaine et selon les lois qui nous régissent j’étais en droit d’exiger un conseille extraordinaire. De là mes enfants reçurent pour seul ordre d’amener les corps plongé dans un sommeille presque irréel à ses quatre vampires ancestraux avec des parchemins que j’avais pris la peine d’écrire avant mon sommeil et que j’avais en ma possession celle avec le seau de mon clans et bien sur je les convier à venir me voir à des lieu et des date bien précise pour que mon plant se passe sans anicroche il fallait qu’ il sois pas tous la au même moment. Pour leur faire voir ma bonne fois et surtout pour les amadouer à venir je leur fis présent de petit cadeaux qui leur mettraient l’eau à la bouche. C’est à dire les quatre humains.


Le premier des vampires qui allait se présenter à moi était: MAXILO DRACOULE fils légitime du non moins regretté conte de Dracula, il vivais comme sont ancêtre en Transylvanie et avait en son domaine des milliers de soldats vampire et de goules à son service.

Le second était l’un des plus impitoyables vampires que j’eu le plaisir de rencontrer dans ma jeunesse, le sans mon moins BARRON CORDELUS  qui fut autrefois un allié de taille. Je savais que son  envie de luxure et de sang était plus grande que la mienne et celle de dieu (se gamin sans cerveau que l’espèce humaine vénère sans vergogne!!!).

Le troisième était mon créateur et père  CALINOXOS, un vampire qui était parti a l’autre bout du monde avec ses nombreuses concubines et la cour qui allait avec et lui je m’en méfier encore plus que les autre il était fourbe et diabolique et il ne serrait pas aisé de s’en approcher dans un premier temps.

Le quatrième était une femme d’une beauté sans pareille, la grande reine d’Égypte ancienne qui vivait dans sons domaine dans le désert du Sinaï : La reine CLEOPATIOX (la reine Cléopâtre).



Après quoi il me faudrait pour chacun d’entre eux les vider de leur fluide vital pour acquérir le droit à leur domaine et à leur clan... Le plan n’était pas très compliqué mais exigeait un certain doigté et une approche avec douceur car à la moindre erreur de ma par je risquais des représailles qui , je fut sans scrupule à l’avouer, me donnait la chaire de poule, car la mort à coté était un cadeau des plus doux  . Ce plan, je le savais, mettrait des semaines à se mettre en place mais si tout se passait comme prévu le monde tel que nous le connaissons changerait radicalement je serrais en mesure d’asservir l’espèce humaine et les entités quelle qu’elles  soient. Les risques étaient grand mais pas incommensurables et je savais aussi que c’est débiles de vieux vampires se laisseraient attiré par les nombreuses et alléchantes proies que je leur mettais sous le nez.

Dans l’ancien code vampire cela se produisit une fois lors du partage des terres par les grandes familles royales vampires, le meurtre et la duplicité étaient de mise. Un groupe de vampires avais failli asservir le monde mais dans sa précipitation avais négligé les risques. Il dut faire le partage de ses terres et de ses gueux aux quatre familles restantes  et je ne conte pas faire les mêmes erreurs.

Ma rage envers ce monde était telle que dans ma tête des délices sans non se précipitaient à mon imagination dans lesquelles le sang et le sexe étaient abondants et où j’étais le seul maître de ce monde de décadence. Les entités serraient mes chiens et l’espèce humaine serrait mon gibier...  Ma haine allait se déverser sur quiconque me résisterais et encore plus je voulais asservir ce musicien que j’avais aperçu la veille du drame. Je lui préparais des plaisirs sans nom où je lui ferrais découvrir la luxure et la douleur et plus encore. Je savais que certain était à mes trousses et qu’il me faudrait en temps voulu soit les détruire soit les asservir. Le question était la suivante, quelle serait ma décision…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
walkman

avatar

Messages : 9
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mer 11 Mar - 19:20

Walkman de son coté accompagnait le levé du soleil avec sa guitare il ne put résister à l'envie de jouer quand il vit le ciel s'embrasé sous ses yeux.

rebecca=> pour toi y à que la musique qui compte hein ?

Walkman=> monde avoir besoin de musique.

Rebecca=> C'est un jolie façon de voir les choses.

Walkman=> Walkman parler avec musique.

rebecca attrape le jeune homme dans ses bras=> je veux que tu reste avec nous

Walkman=> pour jouer musique ok

Rebecca => pas seulement je suis euh... comment dire... je t'aime beaucoup

Walkman tapote sur la tête de rebecca=> Walkman beaucoup aimé Rebecca aussi

rebecca soupire=> C'est pas ce que je voulais dire......

Walkman=> faim

rebecca=> quoi

walkman=> mangé

Rebecca=> on.. on va au marché...

Rebecca Walkman se dirige au marché c'étais blindé de gens Rebecca attrape walkman par la main

Rebecca=> vu comment tu es tête en l'air tu pourrais te perdre ça serait ennuyeux.

Rebecca traîne walkman de stands en stands, un moment il s’arrête à un stand de fruits

walkman=> veux pastèque .

rebecca=> ok

Elle choisis une pastèque mais au moment de payer elle se rend compte qu'elle a oublié son porte-monnaie .

walkman=> walkman avoir solution .

il prend sa guitare et se met a joué au milieu du marché  au début la foule ni prêtait pas attention mais walkman se laisse emporter par sa musique et attire petit à petit l'attention de la foule qui se mets à l'écouter jouer .

https://www.youtube.com/watch?v=desJKYvdq9A

Il donnait l'impression de s'amuser comme un fou il avait oublier la foule autour de lui .
Il était seul avec sa musique .
Une fois fini walkman fut sortit de sa bulle par les applaudissement de la foule .
Rebecca ramassait la monnaie qui avait été jeté au pied de Walkman il avait largement de quoi se payer un petit déjeuné royale.

rebecca=> bien joué petit génie.

puis le marché reprend son cours mais quelque choses troublait walkman pas loin de la ou il était il entend un cœur qui bas de moins en moins vite.
walkman se dirige vers se battement qui s'éteint.
rebecca c' étais même pas rendu compte que walkman l'avais abandonné.

Mais à force de suivre les battements de coeur walkman termine dans une ruelle sombre et voit deux vampires se repaître du sang d'une jeune femme .
walkman surpris lâche sa guitare.

un des deux vampire se tourne vers walkman il avais du sang sur le visage accompagné d'un rictus démoniaque .
walkman fut pris d'une énorme colère devant cet scène horrible  .
la musique dans ses écouteurs changeait, elle devenais plus sombre .

https://www.youtube.com/watch?v=SBjQ9tuuTJQ

Walkman=> toi vouloir du sang walkman t'en donner.

Tout le sang qui avait coulé sur le sol et même sur les vampires se dirigea aux pieds de walkman puis il se transforme en petites dagues qui flottaient autour de walkman comme si elle dansais pour lui .

vampire=> c'est quoi ce délire ?

puis tout a coups les dague de sang fonce sur les vampires et les perfore de part en part .
une fois la musique fini les dague tombe au sol et reprennent leur forme initial, une flac de sang.
Puis walkman tombe au sol et s'évanoui

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lixia
Inspecteur
avatar

Messages : 27
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Mer 11 Mar - 23:04

Remis et lixi avait passé une bonne soirée malgré l’angoisse de voir revenir les vampires, la musique était bonne et l’ambiance avait un peu détendue lixi, lui faisant oublier pourquoi elle était a paris. Remis lui poposa de prendre le petit déjeuner à l’extérieur, il faisait beau, le soleil a peine lever donnait des nuances rosé dans le ciel qui semblait transpercé par les tour de bureaux. Ils s’arrêtèrent a un café, prirent le temps d’apprécier un délicieux chocolat chaud accompagné de croissants. Il se promenèrent un moment puis remis se souvint qu’il manquait de quoi manger, ils firent détour par le marché, les gens semblait tous heureux, comme une sorte d’euphorie générale, Lixi entendit plusieurs personne faire l’éloge d’un musicien mais elle n’avait encore entendue personne. Subitement elle senti la présence d’une puissante magie, la même que lors du concert mais plus sombre, elle suivi ses sens, entrainant remis un peu contre sa volonté jusqu’à une ruelle sombre, au sol 4 corps jonchaient le sol, il y avait du sang partout et lixi se mit la main devant la bouche pour retenir un cri, Remis passant devant et prit le pou du premier, il gisait a côté d’une guitare, il respirait encore, il était simplement inconscient.
« celui la est en vie »
Remis se dirigea vers les 3 autre, l’un des corps était vidé de sang, et des marques de crocs apparaissaient le long de son corps, Remis prit un mouchoir et souleva les lèvres des deux autre cadavres, il secoua la tête se releva et dit a Lixi qu’il fallait quitter les lieux, et vite.
- On va pas le laissé la, il est pas humain, il vont lui faire quoi si ils le trouve la avec ?
- C’est pas notre probleme, aller viens…
- Non, il vient avec nous, et son visage me dit quelque chose
- … j’imagine que je perdrais mon temps a te forcer a me suivre… on le prends mais c’est toi la responsable si on a des problème avec lui
- Ok, prends le avec toi, je prends la guitare.
Remis prit le bras du jeune homme et celui de Lixi et les téléporta dans l’appartement, ils posèrent l’inconnu sur le canapé et attendirent son réveil. Lixi posa la guitare au fond de la pièce et Remis sorti les courses pour les ranger :
« au fait j’ai pris du poulet pour ce midi, il est tout chaud, je le laisse dans le four y aura plus qu.a réchauffer »
l’odeur du poulet cuit envahissait l’appartement, il ne manquait plus que des pommes de terres…


Dernière édition par Lixia le Ven 1 Mai - 19:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Ven 1 Mai - 18:24

_pendent les jours qui suivirent  mon échec avec ma proie la rage était telle que mes goules eurent du mal à assouvir mes demandes de débauche et de sang .

Oui, je demandais toujours plus de proies et toujours plus de sexe et mes goules les plus expérimentées durent m'apporter jusqu'à 4 proies chacune. Et tout ce petit monde était de plus en plus à l’étroits dans mon caveau. J’ordonnai donc à mes goule de rang inférieur de creuser des galeries sous tout le cimentière pour créer de nouvelles salles et de nouveaux dortoir à mes enfants.

Bien sûr ma rage était toujours là, vue que j'avais perdue deux de mes enfants, et ma colère enverrais cette fille qui avait bravée mon autorité. Il fallait à tout pris que je me venge et je me réconfortais en pensant à toute la douleur, la luxure et les tourments que je lui ferais connaitre et toute la souffrance qui l’attendait elle allait devenir une goule de très basse caste et je l’assure, cette misérable existence qui se profile pour elle était comparable a un tourment sans fin.

Mes espions me rapportèrent que les humains avaient commencés à chercher mon repère et qu’à leur tête une femme et un homme étaient sur mes traces. Rien de très grave car quatre de mes émissaires rentraient juste de leur mission pour m’apporter de très bonnes nouvelles. Comme je le prévoyais le comte MAXILO Dracoule et la décadente reine  CLEOPATIOX avaient répondus à mon invitation, plus par curiosité et envi d'élargir leurs domaine qu'autre chose...Mais qu'à cella ne tienne ! Ils allaient de toute façon mourir pour asseoir ma suprématie sur le monde.

la reine CLEOPATIOX fur la premier a venir de son Égypte ancienne avec de merveilleux présents des âmes fraîchement cueilli dans son domaine comme la coutume et les règle de savoir vivre (dans le monde des vampires) le prévois. J’installais mon invitée et sa cours dans une partie de mon cimetière. Tant de travaux que mes goules durent faire pour pouvoir satisfaire cette créature décadente! Tout était sujet à controverse pour me rendre la vie impossible. Rien de très grave quand je pensais qu’elle allait mourir dans les jours à venir je pris mon temps avec elle. Je laissai passer une dizaine de jour avant d’avoir une ouverture pour la tuer. Un soir de débauche ou moi, elle et quelques goules de ma cours et la sienne  étions partis chasser (le nuit était superbe, nous fumes pourchassés par ses misérables humains et dûmes nous séparer de notre cortège morbide. elle sautait de toit en toit d’une grâce digne d’une danseuse.  Je la suivais avec délectation, l’adrénaline qui courait dans mes vaine était telle  que quand nous fumes en toute sécurité une envie frénétique de sexe nous primes.

Après de longues heures de débauche ou sexe et sang s’entremêlaient nous fumes rassasiés l’aurore n’était pas encore la mais nous savions qu'il fallait nous m’être à l’abri. Nous décidâmes donc de commencé à rentrer. Après quelque saut nous tombâmes sur une magnifique bâtisse fait de cristal et d argent je vis la l’instant fatidique pour la détruire. Nous rentrâmes dans la bâtisse et quelle ne fut pas ma surprise ! Nous étions dans une chapelle ! J’eu à peine le temps de sortir avant elle de la demeure et les portes se  refermèrent, emprisonnant cette reine égyptienne. Je l’entendis hurler de douleur (car pour un vampire rentrer dans ce genre de bâtiment était pour lui la mort assuré)... je la regardais avec délectation se tordre de douleur peu après, les première flammes de son corps firent leur apparition elle me suppliait de l aider, la douleur la rendait encore plus sensuelle à mon regard. De longues minutes passèrent quand je décidai de la laisser à la vue de tous. Sont corps cramait elle serrait un atout de maitre car sa mort allait surement calmer ces idiots d’humain ils penseraient, dans leur bêtise, que le vampire majeur de touts ces meurtres était mort. Ça me laisserait le temps pour moi de me faire oublier et de laisser le temps à mon deuxième invité d’arriver...  Je pris le temps aussi de me faire quelques blessures qui appuieraient mon mensonge à venir.

Je pris enfin la direction de mon domaine. Là les goules des deux factions attendaient notre retour. Je pus lire leur surprise sur leur visage quand je fus le seul à rentrer. Je  fis mine d’être étonné qu'elle ne soit pas rentrée en prétextant que nous dûmes nous séparer à un moment de la poursuite. La quelques goules de son assemble qui été de haut rang s’interrogeaient mais mon mensonge tenait la route. Et après quelques explications de ma part elles durent se rendre à l'évidence. Leur maîtresse était morte et elle devait comme la coutume le voulait se maître au service du vampire de sang pur qui été dans le plus proche d elle .je me retrouve donc avec un contingent de sont arme avec moi la premier désistions fut d envoile un message au reste de sais troupe pour les informer de la passation de pouvoir. Leurs donnant l’ordre de rester là bas en attente de mes prochains ordres, je reléguais la direction de ses troupes à une de mes goules les plus dévouée corps, et surtout âme  à moi. Elle fut accompagné deux de goules de haut rang de la défunte... tout mon plan se déroulait sans anicroche (je pouvais passer à la deuxième partie de mon plan)...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
walkman

avatar

Messages : 9
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Sam 2 Mai - 0:15

pendant que les deux autre discuté dans une autre pièce pour pas réveillé walkman .
mes au bout de quelque minute walkman est réveillé par l'odeur du poulet au four .
Walkman ouvre les yeux=> faim

Il regarde autour de lui il ne connaissais pas les lieux, pas grave il suis l'odeur qui le même au four il ouvre la porte du four sort le poulet et arrache une cuisse de poulet puis il s'assoie et mange .

quand lixi retourne dans la pièce ou se reposé walkman celui ci avais disparut=> remis le musicien a disparue

remis rejoins la pièce=> pff il aurai pue nous remercier avant de partir

Lixi=> mes il est partie ou ?

Remis se dirige dans la cuisine il tombe nez a nez avec walkman qui mangé le poulet tranquillement.

Remis soupire=> j'ai trouvais ton musicien il bouffe notre poulet .

Lixi rentre dans la cuisine=>a oui il est la

Walkman avec la bouche pleine=> bon..jours

remis s'approche de walkman=> remis tu te promène souvent chez les gens comme sa que tu connais pas et surtout tu vole nourriture .

Walkman=> ha oui pardon
Il glisse sa main dans sa poche sort des billet qui pose devant remis

Lixi se met a rire devant l'attitude simpliste de jeune musicien.

Remis=> sa te fais rire toi on dirai
puis il se tourne en direction walkman et s’énerve=> puis quand on te parle tu pourrai enlevais tes écouteur .
Remis essaye d'enlevais les écouteurs de walkman quand tout a coups celui ci le chope violant par le coups et le regarde froidement .

Walkman=> jamais touché musique jamais

remis fais signe de la tête pour dire oui walkman le lâche aussi tôt.

Remis reprend son souffle=> mes il est malade se type je te jure

Lixi s'approche du musicien=> c'est quoi ton nom ?

Walkman=> moi êtres walkman .

Lixi=> ok lui c'est remis et moi lixi on est des mages comme toi .

Walkman=> ok

Lixi=> tu aime la musique? je tes vu en joué l'autre fois .

Walkman=> musique êtres géniale.

Remis=> c'est toi qui a tuer les vampire dans la rue ?

Walkman=> pas vouloir parlé

Lixi=> tes trop brute remis

walkman se lave les mains puis il prend sa guitare et se met a joué

https://youtu.be/LUezo9p9N7c

remis soupire=> je doit reconnaître qui sais joué de la musique par contre cet fois il y a pas de magie .

Lixi=> oui je me demande pourquoi .

Walkman=> walkman se laisse emporté par musique . magie aussi .

remis fut sous le choc=> c'est impossible

Lixi=> pourquoi tu dit sa ?

Remis=> il viens dire qui la utilisé une magie vachement puissante sans faire ex-pré comme si de rien étais . je suis sur c'est lui qui a tuer les vampire

Lixi regarde walkman surpris=> est tu est seul ou des gens t'accompagne

Walkman=>Rebecca êtres mon amie

puis walkman se lève d'un coups il se rappelle qu'il étais avec rebecca au marché il doit la retrouvais

Walkman=> walkman doit trouvais rebecca .

puis il sort de l'appartement comme un fusée

Remis=> laisse moi deviné tu veux le suivre ?

Lixi=> ben quoi tes pas curieux toi tu veux pas en savoir plus sur lui ?

Remis=> j'avoue que je suis curieux par rapport a sa magie mes toi je dirai plus qu'il ta flashé dessu

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lixia
Inspecteur
avatar

Messages : 27
Réputation : 2

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Lun 4 Mai - 0:16

- Dis pas de bêtises, je suis juste curieuse. Aller téléporte nous en bas de l'immeuble on va le rattraper.
-Ok mais faudra qu'on se rachète un poulet lix... j'ai faim. Et la prochaine fois qu'on tombe sur n macchabé dans une rue, attends qu'il soit partie pour faire à manger... on a encore un peu de temps avant de le rattraper.

Il regarde la liasse de billet que lui avait donné le musicien, et commença à compter.
- ...Au moins il ne s'est pas moquer de nous... mais ça revient à cher le poulet avec ce qu'il a donné.
Sont attention se porta sur un petit objet triangulaire au sol, il le ramassa avant de le tendre a Lixia.
-Oh ! Il a fait tombé son mediator... il est partie tellement vite qu'il ne s'en ai pas rendu compte.
-En tout cas maintenant on a excuse pour le suivre qui ne nous fait pas passer pour des gens bizarre ou pire, pour des groupies... Accroche toi on y va.

Lixia lui prit le bras et en moins de quelque seconde il se retrouvèrent dans le hall de l'immeuble et virent walkman sortir en courant par l'entrée, il s'arreta au milieu du passage, regarda un peu autour de lui, cherchant à savoir ou il se trouvait surement, les passant dans la rue empêchaient Lixi de le voir mieux. Puis il partie en direction de la grande place, ou se trouvait quelques commerces et les stands du marché.

- viens lix faut qu'on le rattrape avant de le perdre de vue.
- attends, pas tout de suite, je suis curieuse de voir si cette Rebecca est aussi une mage, on le suis discrètement. Peut être qu'on pourra gratter 1 ou 2 autographe au passage non?
Il se mit a sourire en voyant son air découragé. Il sortir du batiment et resterent a une bonne distance de lui.


-il est etrange quand meme ce mec... il a tuer 2 vampire, il a vu le corps d'une personne en lambeau, peut etre meme qu'il les a vu la vider de son sang et malgré ça il agir comme si rien n'avait eu lieu, on dirais un gosse...

- peut etre que c'est sa maniere a lui de gerer ses emotion... tu as vu comment il a réagit quand tu lui a enlever ses écouteurs?

-ouai ... il m'as fait fliper j'ai cru qu'il allait m'envoyer l'os de poulet dans la gorge.

-c'est pas ce que je veux dire... on dirais que la musique l'apaise ou un truc du genre... je sais pas. En tout cas y a un point qui est sur, il agit vraiment comme quelqu'un d'insouciant, il m'intrigue un peu.

- qu'est ce que je disais tu a flashé sur lui.

-pfff... dis pas n'importe quoi, c'est de la curiosité.

Remis perdit son sourire brutalement, puis lixi senti une légère odeur de sang, sans doute l'avaient il senti tout les deux. Il y avait une présence malfaisante parmi ces passant. Remis et Lix restaient sur leur garde tout en suivant Walkman. Il semblait évident pour Remis et Lixia que les 2 vampire tués plus tot dans la matinée n'etaient pas les seuls a boire le sang des habitants de cette ville. Il n'etait plus qu'a quelque minutes du marché et continuaient de suivre walkman comme son ombre a travers les grandes rues ou se succédaient, les grands immeubles d'habitation, les cafée, les librairie et a travers les ruelles plus calme et moins bondé. Mais meme apres avoir passé toutes ses rues, l'instinct de Lix lui criait que quelque chose n'allait pas, elle se sentait suivi et Remis n'avait pas prononcer un mot depuis que cette odeur ne les lachait plus.

Ils arrivèrent finalement au marché, et cette présence pesante semblait s'être éloigné, elle etait moins forte et cette odeur de sang etait parti, pour le moment. Walkman semblait a la recherche de Rebecca, mais dans un lieu avec autant de monde, il aurait de la chance si il la trouvait tout de suite et si elle se trouvait toujours au marché. Peut être était-ce la présence d'autant de monde qui avait fait s'éloigner l'intrus. Cela n'avait pas d'importance dans l'immedia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mika shikuteki

avatar

Messages : 9
Réputation : 3
Localisation : A coté de mon constructeur Koji Amai Koi

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Jeu 14 Mai - 23:13

Mika était assise en tailleur, sur le canapé de la luxueuse suite d'hôtel, qui était situé au quarantième étages, d'un building de soixante étages. L'Humanoïde n'avait pas bougé de cette position, depuis plusieurs jours, elle regardait le mur blanc en face, où en plein milieu se trouve un immense portrait de Brand Seifere, le président de Cybéria. Keito avait tout essayé pour la faire changer d'avis, mais la jeune femme fixait le portrait en répétant :

Mika sur un ton neutre : " On rentre au Japon ou je butes ses connards de Français."

Son Maître s'assoit sur la table basse, en face de la jeune femme.

Keito sur un ton sec au bord de l'énervement : " Mika-chan, écoute-moi bien je ne le dirais qu'une fois. On ne rentre pas temps que cette mission ne sera pas terminée. Alors, soit tes fessés pleines de boulons restent visé à ce canapé soit tu m'accompagnes. On a du boulot et les descendants du clan des Machi-Yokko ne prennent pas la fuite !!!"

Keito se lève d'un pas décider, attrape le sac d'armes, le jette sur l'épaule et sort de la chambre en claquant la porte. L'Humanoïde fixe cette porte pendant une longue minute, puis se lève, attrape son Katana et ses autres armes, la jeune femme tourne la poignée de la porte en se répétant :

Mika pense : [ Mon idiot de Maître est capable de se faire tuer juste en sortant de la chambre.]

L'Humanoïde se précipite dans le couloir puis s'arrête net après quelques pas, en face d'elle un long couloir avec au bout trois transporteurs. Mais à la droite et gauche de la jeune femme voit le même types de couloirs et malgré l'heure très matinal des humains s'afféraient ici et là. Chercher son Maître à l'aveuglette n'était pas une bonne idée et cela prendrait trop de temps. Quand tout à coup, Mika entends un rire familier derrière elle. L'Humanoïde se retourne et voit Keito appuyait nonchalamment sur le mur à côté de la porte de leur chambre.

Keito : «  Tu as pris que trois minutes pour me courir après. C'est mieux que la dernière fois où tu m'as fait un caprice. »

La jeune femme le dévisage, pendant un instant elle le trouvait séduisant, il était grand, mince avec un visage d'ange, le jeune homme arborait un large sourire et son regard bleu nuit était remplit de tendresse alors qu'il regardait Mika. L'Humanoïde eut l'impression que son cœur battait la chamade, elle avait envi de se jetait au coup de son Maître et de l'embrassait tendrement.  Mika commence à s'avance d'un pas lent, mais après deux pas elle s'arrête, ferme les yeux, secoue la tête et frappe sa poitrine côté cœur tout en se répétant en boucle, comme une incantation :

Mika pense : [ Je ne suis qu'une Humanoïde, mon cœur est fait de métal et de boulons. Je n'ai pas de sentiments… Je ne suis qu'une Humanoïde, mon cœur est fait de métal et de boulons. Je n'ai pas de sentiments….]

Keito s'approche de Mika inquiet, le parfum du jeune homme doux et fruité enivré l'Humanoïde. Le Maître touche Mika partout pour savoir si elle n'avait rien de casser.

Keito très inquiet : « Mika-Chan parle-moi, qu'est-ce qu'il t'arrive ? Tu es vraiment bizarre… Tu me fais peur… Parle-moi s'il te plaît… »

Mika reprend ses esprits, elle repousse doucement son Maître.

Mika : «  Je vais bien… PERVERS… Arrête de me toucher. Ou tu vas déguster. »

L'Humanoïde montre son poing au jeune homme, Keito s'écarte. Mika prend le chemin d'un transporteur, mais la jeune femme était encore secouée par ce qui venait de se passer. Le duo se retrouve dans les bureaux de l'armée française, Mika se mit à l'écart laissant son Maître se débrouiller alors que lui avait pas de problème avec la langue française. Keito fessait des signes à l'Humanoïde, mais cette dernière l'ignore délibérément.  C'est alors, qu'une ombre commence à bouger et un assassin en sort. C'était l'homme qui avait conseillé Mika, il y a quelques jours. Il se présente officiellement à Keito, l'assassin s'appelle Gidayo, ce qui signifie « celui qui vit entre deux monde ». Mika pensa que ce nom allait très bien à un assassin.

Après une dizaine de minutes, la réunion avec les Français se termine. L'Humanoïde avait suivi toute la réunion, il n'y avait pas vraiment de nouveau. Pour aujourd'hui, le duo n'avait qu'une mission, aller dans un bar où c'était tenu un concert un peu particulier.  Gidayo passe devant Mika, en la saluant juste de la tête, l'Humanoïde regarde s'éloigner l'assassin, quand ses yeux sont interpellés par deux marques que portait le manche du Katana de Gudayo. Elle le rattrape rapidement, l'empoigne fermement, l'obligeant à s'arrêter. A cette  instant, des ombres se mettent à s'agiter autour d'eux et on pouvait entre des voix s'entremêler :

Voix chuchotent : "Elle touche à notre frère. Tue-on là. Elle touche à notre frère. Tue-on là."

Gidayo à ces frères : "Tout va bien mes frères."

Les voix disparues, les ombres cessent de bouger. L'assassin repousse délicatement la main de la jeune femme, puis essaie de faire face à Mika, mais la jeune femme l'empêche de se retourner, fixant les emblèmes du Katana.


Emblème de la branche de la Lune Noir :
 

Emblème du Clan des Machi-Yokko :
 

Mika un peu étonné : "Gudayo, tu fais parti de la branche de la Lune Noir de notre Clan ?"

Gydayo très étonné à son tour : "Oui bien-sur, tu ne savais pas que mes frères et moi on vous accompagnez pour cette mission ? On est là pour votre protection."

Mika ose les épaules puis s'éloigne en disant d'un ton sec : "Qui a besoin de la protection d'assassin."

Mika et Keito se rendent sur le lieu du concert où des personnes avaient relatés des événements perturbant. Arrivée sur les lieux Mika voit la présence de magie comme des traces poudres dispersaient dans l'endroit. L'Humanoïde en ressenti les effets très vite et la jeune femme se jeter au cou de son Maître avec un regard lubrique. Keito était surpris se laissant tenter par un baiser passionné, l'Humanoïde entrouvre ses lèvres alors le jeune homme reprend vite ses esprits. Keito essaie de tirer Mika vers une porte derrière la scène, mais la jeune femme ne se laisse pas faire et elle était trop forte pour lui. Le Maître laisse la jeune femme s'agripper sensuellement à lui.

Keito : «  Mika-chan viens avec moi et tu pourras faire ce que tu veux de moi… »

L'Humanoïde le suis est se retrouve dans une ruelle étroite, une fois la porte du bar fermée, Mika reprend ses esprits, elle regarde Keito affolé.

Mika : «  Je… Tu …Mon Corps… Mais c'était… »

Keito pose sa main sur l'épaule de Mika pour la rassurer : «  … Pas Toi. J'ai bien vu. Tout va bien, calme toi. Tu sais d'où cela provenait ? »

Mika cligne des yeux pour analyser ce qui venait de se passer : «  C'était les restent d'une magie… »

Keito : «  Ok, alors le Mage qui a fait ça doit être très puissance. Car il t'a envoûter si facilement, alors qu'il n'est plus là. »

L'Humanoïde basse la tête honteuse d'avoir été contrôlé par un mage, elle a risqué la vie de son Maître, car elle n'aurait pas pu le protéger. Keito sent que son Humanoïde est mal.

Keito : « Ne t''inquiète pas, j'ai toute confiance en toi, si j'avais été en danger tu aurais trouvé une solution pour déjouer cette magie. » Le Maître prend un air malicieux, puis continu :

Keito : «  J'aurais peut-être dût profiter de la situation. »

Mika énervait «  Tu aurais peut-être dût, car cela n'arrivera jamais entre-nous!!!! »

Keito regarde tristement Mika : «  Si tu le dis… Bon tu peux pas repérer ce Mage ? »

Mika sourit : «  Oui, car il est peut-être puissance, mais il est débile il sème de la poudre de magie partout derrière lui. »

La poudre de magie est comme des traces d'A.D.N laissait par les mages indétectables à la vue de l'humain. La piste du Mage les conduisent à l'entrée d'un grand marché, mais Mika hésite à suivre soit la piste du Mage soit l'odeur de sang.

Keito : «  Mika-chan ? »

Mika : «  L'odeur du sang humain, mais aussi de Vampires. »

Le Maître se met par reflex derrière l'Humanoïde, qui se dirige vers une ruelle à l'écart des regards. Le duo tombe sur une triste découverte, le corps d'une très jeune femme qui semblait être une dompteuse vue ses vêtements et son fouet encore dans ses mains. A côté de ce corps se trouve deux Vampires morts, leurs corps étaient transpercés  comme un gruyère.

Mika se savait suivi, elle s'adresse à une ombre : «  Gidayo, tu t'occupes de ça! »

L'ombre bouge et l'assassin apparaît devant Mika.

Gidayo : «  Deux de frères vont s'occuper de ça…. »

Mika s'éloigne quand quelque chose attire ses yeux, elle caresse un mur froid de la ruelle.

Mika : «  Le Mage du bar était là, je ne peux pas affirmer que c'est lui qui a tué ces Vampire, car c'est une magie complètement différente. Mais il n'était pas seul, deux autres Mages, ceux-là sont malin, car je n'avais pas détecté leurs poudres. La piste des Mages s'arrête ici, ils ont disparu. »

Keito : «  Quoi ? Trois Mages dont un téléporteur, un autre très puissant, mais débile et enfin  un autre qui ne fait que les accompagner…. Des Vampires et des Mages à Paris c'est dingue ! »

Mika : «  Le Mage débile c'est rendu dans le marché, allons voir si on trouve une autre piste. »

Le duo se retrouve au centre du marché, une jeune femme ne cessait de crier un nom.

Femme : «  Walkman… Walkman »

La jeune femme bouscule Keito, celui-ci avait l'air ravi, car elle est très belle.

Keito : «  Je peux vous aider, Mademoiselle ? »

Le Maître lui tend sa carte d'agent, Mika soupire leur couverture était encore compromise.

La femme : «  Je cherche mon ami, il n'est pas de Paris, il a du se perdre… »

A cet instant, Mika voit sur la jeune femme de la poudre de magie, celle du Mage débile.

Mika avec une voix rassurante : «  Nous allons vous aider. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
" L'amitié n'est pas un lien du sang, mais un lien du CŒUR! "




Spoiler:
 


Mika en Action:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coloxios

avatar

Messages : 11
Réputation : 1
Age : 38
Localisation : orleans

MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   Sam 2 Juil - 19:26

Après quelques jours de préparation, les derniers invites arrivèrent. Mon père fut le dernier à pénétrer dans ma demeure. Après quelques échanges de politesse, je désirais passer à la vitesse supérieur pour assouvir quelques fantasmes sexuelles, alors je l'ai fit prisonniers.

Je m’amusas avec un des chef vampire, je commença par l'attacher avec des chaînes et me fit un vilain plaisir de lui enfoncer des clous et des morceaux de verres dans sa chaire pour lui faire découvrir des plaisirs inconnus de la chair, après de longues et interminables heures de supplices il redit l'âme.

Je décidais de m'occuper du dernier et plus important de mes convives : mon père.
Quand je l'observe suspendu dans la pièce telle le christ, c'était plutôt risible étant donné qui je suis. Je me mit à repenser à la femme que j'avais vu le lendemain de la soirée du bar où j'avais rencontrer le charmant musicien Walkman qui avait mon désire. Alors que j'étais tapis dans l'ombre à la recherche de l'objet de mes désire, j'avais compris que la jeune femme était sur mes traces. Cette femme, qui se fessait appeler : Mika, est une salope d'humaine qui me traquait telle une bête sauvage, ne mérite qu'une mort douloureuse et lent dans d’innombrables souffrances.
En repensant à elle, je décide de traite mon père comme si j’allais traiter ma pire ennemie : Mika...
Je commençais par lui introduire des objets lubrique par tous les troues mis à ma disposition, de toutes les tailles et toutes les formes, après de longues heures de supplices intense et jouissif, je décide que mon père n'avais toujours pas atteins les hautes sphères de la douleur.
Je continua par lui faire manger des excréments et des corps pourrissants, pendant que mes sous-fifres (goules de haut rang) s'introduisaient en lui par derrière de leurs sexes tendus. Je pris un plaisir non délectable à assister à sa tout, en me fessant sucer par un goule qui ressemble à Walkman, mon futur joue sexuel.
Des jours,  voir un bon mois passerais, je me délecte d'affamé ma proie et de le traite comme il se doit. Une chienne à côté de ça était un être rêvais par rapport a mon salopard de père...
De longs mois passerais, je décide d'en finir, je commences à lui couper des morceau de sa personne,  je le fit hurler de douleur et lui fit enfin découvrir les joie  du supplice de la douleur et du sexe. Mon plaisir personnel était exalté, quand je pus enfin voir le dernier souffle de mon géniteur s'échapper de lui.

Après cela mon armée de sanguinaire esclave fut enfin montaient, je décide de finir par lancer mon invitation,  je commencerais par aller enlever cette pétasse de Lixia, mage stupide, que j'avais également rencontré à ce fameux concert et qui avait oser poser les yeux sur Walkman, pour commence les hostilités... Car je ne pas supporter ces entités, qui se fessait passer pour de gentille fille pour séduire des humains. Elle serait attaché comme une chienne a mon trône. Et je décide donc de lance une premier vague pour tuer et baiser les victimes de ma vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le sexe et le sang (+ 18ans)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le sexe et le sang (+ 18ans)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Steel face Weird :: Les Villes de vos RP :: La France :: Paris-
Sauter vers: